29/07/2021 21:42
Le groupe de blues-rock ZZ Top a annoncé mercredi 28 juillet la mort à Houston, dans le Texas, de l'un de ses principaux membres, le bassiste à la longue barbe blonde Dusty Hill, présent depuis les débuts du groupe en 1970.
>>Au Hellfest, "un monde à part" pour un public hétéroclite
>>L’indie rock conquiert les jeunes Hanoïens
>>Les barbus du rock ZZ Top bientôt en concert à Cuba

Le bassiste et chanteur du groupe ZZ Top, Dusty Hill (gauche), le 25 avril 2015 en Californie.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous sommes très attristés par la nouvelle du décès, dans son sommeil à son domicile de Houston (Texas) de notre +Compadre+ Dusty Hill", ont écrit sur le site internet du groupe les deux autres membres du trio, le batteur Franck Beard et le chanteur et guitariste Billy Gibbons.

"Ta présence inébranlable, ta bonne humeur et ton engagement permanent à fournir cette base monumentale au +Top+ nous manqueront, à nous et aux légions de fans de ZZ Top dans le monde entier", ont-ils ajouté.

Vendredi 23 juillet, ils avaient annoncé que Dusty Hill, bassiste et chanteur du groupe, devait faire "un rapide détour par le Texas, pour régler un problème de hanche", mais qu'il serait remplacé pour leur tournée cet été. Une date était prévue mercredi soir 28 juillet, à Simpsonville (Caroline du Sud), mais un message annonçant l'annulation du concert est apparu sur la plateforme de billetterie.

Reconnaissable, comme le chanteur Billy Gibbons, à sa longue barbe blonde, ses lunettes de soleil et son chapeau, Dusty Hill faisait partie du groupe depuis 1970, un an après sa fondation.

En un demi-siècle d'existence et 15 albums, le groupe fondé au Texas est devenu un morceau de l'histoire du rock et du blues américains.

Les ZZ Top ont connu la notoriété dès les années 70, notamment avec le morceau La Grange, resté célèbre. Mais leur plus grand succès commercial reste l'album Eliminator, en 1983, dans lequel on retrouve les tubes Gimme All Your Lovin et Sharp Dressed Man.

Dans les années 90, ils s'étaient aventurés dans un boogie plus technologique avec synthétiseurs, avant de revenir à leurs racines.

Le groupe est rentré en 2004 au Rock and Roll Hall of Fame, où il avait été intronisé par le guitariste des Rolling Stones Keith Richards.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.