21/12/2018 09:07
La trêve reste fragile jeudi 20 décembre autour du port stratégique de Hodeida, dans l'Ouest de Yémen, après de nouveaux combats sporadiques nocturnes, en attendant le déploiement d'observateurs des Nations unies visant à consolider le cessez-le-feu entre forces loyalistes et opposants Houthis.

>>Yémen: la coalition somme l'ONU d'agir pour éviter un effondrement de la trêve
>>Yémen: la trêve vouée à l'échec si les violations par les opposants perdurent
 

Un combattant des forces loyalistes yéménites dans une rue de Kokha, au sud du port stratégique de Hodeida, le 18 décembre. Photo: AFP/VNA/CVN


La trêve sur ce front actif de la guerre qui ravage ce pays pauvre de la péninsule arabique a été conclue il y a une semaine en Suède lors de pourparlers de paix inter-yéménites. Entrée en vigueur mardi 18 décembre, elle a donné lieu à de nombreuses pauses dans les opérations militaires sans empêcher toutefois des échanges de tirs mercredi 19 décembre.

La ville de Hodeida, dont le centre reste tenu par la rébellion, est restée calme jeudi 20 décembre, selon un responsable militaire loyaliste et des habitants.

Un responsable de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite qui soutient militairement les forces gouvernementales a déclaré à l'AFP que le "niveau d'intensité" des attaques des rebelles avait diminué.

"C'est un signe positif mais il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions", a-t-il ajouté.

Mercredi 19 décembre, la coalition avait menacé implicitement de reprendre son offensive en cas de "violations" persistantes à Hodeida.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.