11/01/2019 08:44
L'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, a fait état de progrès dans la mise en œuvre des engagements pris par les belligérants lors de pourparlers de paix en décembre dernier à Stockholm, notamment en ce qui concerne le cessez-le-feu dans la ville portuaire d'Hodeïda.
>>Pari difficile pour l'ONU au Yémen
>>Yémen: réunion cruciale sur la trêve à Hodeida

L'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Yémen, Martin Griffiths (gauche), et le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Je suis heureux d'annoncer que les deux parties ont largement adhéré au cessez-le-feu qui est entré en vigueur dans le gouvernorat d'Hodeïda le 18 décembre et que les hostilités ont considérablement diminué depuis", a dit M. Griffiths lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies à New York.

"Malheureusement, il y a eu des violences, notamment dans la ville d'Hodeïda et dans les districts du Sud du gouvernorat. Cependant, la violence est très limitée par rapport à ce que nous avons vu dans les semaines précédant les consultations de Stockholm. Je pense que ce calme relatif témoigne du bénéfice tangible de l'accord de Stockholm pour le peuple yéménite et de la détermination des parties à faire en sorte que cet accord fonctionne", a-t-il ajouté.

M. Griffiths a indiqué que depuis les pourparlers de Stockholm, il avait rencontré le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi et le chef des Houthis Abdelmalik Al-Houthi. "Ils ont tous deux exprimé leur détermination à avancer sur tous leurs engagements et à s'appuyer sur les progrès réalisés lors de futures consultations", a-t-il ajouté.

L'ONU a déployé à Hodeïda depuis de 22 décembre les premiers éléments d'une équipe d'observateurs dirigée par le général néerlandais Patrick Cammaert.

"Ce déploiement rapide a donné un signal clair aux parties et au peuple yéménite de la volonté de la communauté internationale de concrétiser l'accord sur le terrain", a dit M. Griffiths.

De manière générale, l'envoyé de l'ONU a estimé que les progrès en matière de mise en œuvre des engagements pris à Stockholm étaient graduels mais qu'ils avaient apporté une contribution tangible à la paix. "Il y a sans doute beaucoup d'obstacles à surmonter dans les jours, les semaines et les mois à venir, mais les parties ne doivent pas être détournées de leurs engagements", a dit M. Griffiths, qui a demandé l'appui du Conseil pour encourager les parties à surmonter tous les défis qui peuvent être rencontrés en cours de route.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.