20/02/2019 10:27
>>Le Conseil de sécurité de l'ONU établit une mission pour soutenir l'accord sur Hodeïda au Yémen
>>Yémen: 15 blessés dans une nouvelle explosion à la raffinerie de pétrole

Le chef de l'humanitaire des Nations unies (ONU), Mark Lowcock, a rappelé mardi 19 février devant le Conseil de sécurité qu'environ 80% de la population yéménite avait besoin d'une assistance humanitaire ou d'une protection, selon un communiqué de l'ONU. "Ces chiffres sont bien pires que l'an dernier. Les affrontements et le non-respect du droit international humanitaire, ainsi que l'effondrement économique au milieu de l'année 2018, sont les moteurs de la détérioration", a dit M. Lowcock. Il a noté que la violence avait diminué à Hodeïda à la suite de l'accord de Stockholm, mais qu'elle s'était poursuivie ailleurs et avait augmenté dans certaines zones, en particulier à Hajjah. En outre, l'économie yéménite continue de s'effondrer. Dans ce contexte, il a regretté que les organisations humanitaires soient à court d'argent. Les ressources actuelles devraient être épuisées d'ici à la fin du mois de mars. Dans une semaine, le secrétaire général de l'ONU convoquera une conférence de bailleurs de fonds à Genève, co-organisée par la Suède et la Suisse. "J'exhorte les États membres à assister à la réunion de Genève à un niveau élevé et à contribuer généreusement", a dit Mark Lowcock. 

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam