13/05/2018 17:26
Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, s'en est pris dimanche 13 mai au patron de la SNCF Guillaume Pepy, qui mépriserait usagers et ses propres salariés.
>>SNCF: les syndicats appellent les cheminots aux urnes pour "s'exprimer librement" sur la réforme
>>SNCF: retour progressif à un trafic normal samedi 5 mai
>>La réforme de la SNCF toujours sur les rails, la grève aussi

Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France lors d'une réunion à Paris le 2 février. Photo: AFP/VNA/CVN

Le patron de la SNCF a annoncé jeudi 10 mai "une opération de reconquête" de ses clients malmenés par la grève des cheminots, avec des billets de TGV à petit prix tout l'été et des prix cassés sur les cartes de réduction.

"On nous dit clairement + pour les abonnés, on va faire un geste, peut-être 50%+. Mais ils ont eu plus de 50% de leur abonnement remis en cause dans ma région! ", a expliqué l'ancien ministre. Il a aussi regretté que M. Pepy "fasse une différence" entre les usagers d'Ile-de-France, qui auraient des remises de 50% et ceux d'autres régions.

"J'ai eu plus de suppressions de trains qu'ailleurs!", a souligné M. Bertrand à propos de sa région. "On se fout du monde, on se fout de l'usager", a-t-il déploré, notant que "les gens, ils ne demandent pas une tonne de choses", juste "que les trains arrivent à l'heure".

M. Pepy doit-il quitter la tête de la SNCF? "Ce n'est pas Guillaume Pepy, c'est le système SNCF, avec 630 filiales", a-t-il rétorqué.

"Ce n'est pas un problème de personnes, il y a une technostructure SNCF déconnectée des usagers et de leurs agents", a fustigé M. Bertrand, ancien membre de LR.
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Excursion dans le village des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc

Une année de succès pour Saigontourist 2018 a été une année pleine de réussite pour le voyagiste Saigontourist, avant tout grâce à ses nombreux programmes dont les résultats ont été au-delà des espérances.