18/06/2022 14:31
Après Melbourne et Paris, le show Rafael Nadal devrait se produire cet été à Londres. Le nouveau traitement médical infligé à son pied gauche semble fonctionner et l'Espagnol entend tenter de décrocher à Wimbledon (27 juin-10 juillet) un troisième titre du Grand Chelem consécutif.
>>Tennis : Nadal ne pourra jamais être dépassé, estime Andy Murray
>>Roland-Garros : Nadal insatiable, increvable, imbattable
>>Roland-Garros : Nadal à deux marches d'un 14e sacre

L'Espagnol Rafael Nadal lors d'un point presse à Santa Ponsa, près de Majorque, le 17 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Mon intention est de tenter de jouer à Wimbledon", a affirmé vendredi 17 juin Nadal sur son île de Majorque, dans l'archipel des Baléares, où il s'entraîne sur gazon depuis lundi 13 juin.

"Le traitement et la dernière semaine d'entraînement me disent qu'il y a une chance", a-t-il ajouté en précisant qu'il partirait lundi pour Londres où il aurait encore une semaine d'entraînement au cours de laquelle il jouerait deux matchs exhibition.

"Je n'ai plus joué sur gazon depuis trois ans et ça va être difficile", a-t-il estimé.

Et même si le fait d'avoir "bien joué à Roland-Garros augmente le niveau de confiance", il a décrit ses premiers matchs à Wimbledon contre des joueurs qui ont déjà pris leurs marques sur gazon comme une "loterie".

En l'absence du N°1 mondial Daniil Medvedev (exclu) et du N°2 Alexander Zverev (blessé), Nadal devrait être tête de série N°2 du Majeur sur gazon, derrière Novak Djokovic, triple tenant du titre.

La plupart de ses entraînements à Majorque se sont déroulés à huis clos, mais des images ont été diffusées sur les réseaux sociaux où l'homme aux 22 titres du Grand Chelem semble frapper dans la balle sans la moindre gêne grâce aux nouveaux soins apportés à son pied.

"Sensations étranges"

Rafael Nadal lors d'un entraînement à Santa Ponsa aux îles Balléares, le 17 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN
Vainqueur surprise de l'Open d'Australie après quasiment six mois à l'écart du circuit pour soigner cette douleur liée à une maladie dégénérative et incurable qui touche des os plantaires (syndrome de Müller-Weiss) et dont l'intensité fluctue du supportable -pour lui- à l'insupportable, il a également remporté son 14e Roland-Garros deux jours après avoir fêté son 36e anniversaire.

À l'issue d'un Majeur sur terre battue éreintant physiquement et psychologiquement, il avait révélé avoir joué avec le pied anesthésié. Mais il avait ajouté qu'il n'entendait pas renouveler l'expérience à Wimbledon, un tournoi qu'il a remporté deux fois, en 2008 et 2010, et auquel il n'a pas participé en 2021.

Il avait néanmoins expliqué qu'il allait tenter dans la foulée un autre traitement, par radiofréquence pulsée (PRF), qui endort les nerfs de façon plus durable mais moins profonde que les multiples injections pratiquées durant Roland-Garros. Celles-ci, de par leur nature, représentent un danger pour le joueur dont le pied insensibilisé peut plus facilement se tordre.

Et vendredi 17 juin, le Majorquin a reconnu avoir noté des "changements" induits par ce traitement avec "parfois des sensations un peu étranges".

"Cela fait une semaine que je ne boîte plus. Je suis content, a-t-il dit. Cela a diminué la douleur qui m'empêchait d'appuyer" le pied.

Le pied s'engourdit

"Rafa" Nadal s'adressant aux reporters à Santa Ponsa dans l'île de Majorque, aux Baléares, le 17 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN

Cependant, "par moments une partie du pied s'engourdit, par moments une autre. Apparemment c'est normal et après quelques semaines, les nerfs se réorganisent", a-t-il précisé.

Et soudain, son horizon semble s'élargir: alors qu'il n'était pas sûr de rejouer un jour en compétition au soir de sa victoire à Roland-Garros, il a annoncé vendredi 17 juin son programme estival : "Wimbledon, repos, Canada et US Open".

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Nadal a officialisé la grossesse de son épouse Francisca.

"Je vais être père, je n'ai pas l'habitude de parler de ma vie personnelle parce que je pense que je suis déjà assez exposé dans ma vie professionnelle", a-t-il simplement dit pour confirmer une rumeur qui circulait depuis quelques jours.

Ayant épousé en 2019 "Xisca", sa compagne depuis 2005, Nadal avait longtemps dit qu'il ne voulait pas avoir d'enfant tant que durerait sa carrière car il estimait incompatible le temps passé sur le circuit avec la paternité.

"Je ne prévois pas de changement dans ma vie professionnelle" en raison de cette naissance à venir, a-t-il assuré vendredi 17 juin.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Préserver les métiers traditionnels des minorités ethniques

Hô Chi Minh-Ville introduit la culture locale dans ses activités touristiques Ces derniers temps, Hô Chi Minh-Ville a introduit la culture locale dans ses activités touristiques et considère cela comme l'une des stratégies pour promouvoir le tourisme de la ville. De nombreux districts et arrondissements lancent constamment de nouveaux produits pour stimuler le marché du tourisme de la ville.