08/07/2018 15:39
L'hécatombe a continué à Wimbledon avec les éliminations surprise de la No1 mondiale Simona Halep et du No3 Alexander Zverev dès le troisième tour, un cap franchi avec brio par Rafael Nadal, assuré de conserver sa place de numéro un à l'ATP.
>>Wimbledon: Cilic prend l'eau, Muguruza coule
>>Wimbledon: Federer et Serena sans soucis, Wozniacki au tapis
>>Wimbledon: Roger Federer face au finaliste d'Eastbourne

La Roumaine Simona Halep (gauche) éliminée par la Taïwainaise Hsieh Su-Wei au 3e tour de Wimbledon le 7 juillet. Photo: AFP/VNA/CVN

Il y aura trois Français en huitièmes de finale lundi, mieux qu'à l'Open d'Australie et à Roland-Garros où aucun ne s'était hissé jusque-là. Gilles Simon a rejoint Gaël Monfils et Adrian Mannarino, qualifiés vendredi 6 juillet. Benoît Paire a lui cédé devant le 4e mondial, l'Argentin Juan Martin Del Potro, après s'être beaucoup plaint de l'arbitre.

Couac pour Halep et Zverev 

La lauréate de Roland-Garros s'est inclinée contre la Taïwanaise Hsieh Su-Wei, 48e mondiale (3-6, 6-4, 7-5), alors qu'elle a mené 5-2 et s'est procuré une balle de match à 5-4 dans le 3e set... La première place mondiale restera toutefois dans son escarcelle, sa dauphine, la Danoise Caroline Wozniacki, ayant quitté le tournoi plus tôt. Il n'y aura qu'une seule des dix premières têtes de série en huitièmes de finale, la Tchèque Karolina Pliskova (8e), que Serena Williams pourrait croiser en demi-finales. Avec ces rebondissements en série, l'Américaine voit son parcours encore plus dégagé.

Chez les messieurs, il ne reste que cinq des dix premières têtes de série, après la défaite de l'Allemand Zverev devant le très irrégulier letton Ernests Gulbis (ex-No10 aujourd'hui 138e) 7-6 (7/2), 4-6, 5-7, 6-3, 6-0.  À 21 ans, le grand Sascha (1,98 m) compte déjà trois titres en Masters 1000 mais peine à confimer son potentiel de future star dans les tournois majeurs. Il n'a atteint les huitièmes de finale qu'à deux reprises, l'an passé à Wimbledon et le mois dernier à Roland-Garros où il s'était arrêté en quarts de finale.

Simon accompagnera Monfils et Mannarino

Le Francilien de 33 ans n'avait plus atteint la seconde semaine en Grand Chelem depuis janvier 2016 à l'Open d'Australie. Sorti d'une année 2017 difficile, qui l'avait vu dégringoler de la 25e à la 89e place mondiale, Simon avait la joie communicative après son succès devant l'Australien Matthew Ebden (51e) en quatre sets (6-1, 6-7 (3/7), 6-3, 7-6 (7/2)).

L'Allemand Alexander Zverev éliminé au 3e tour de Wimbledon le 7 juillet.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Je suis content d'avoir gagné ce match parce que c'est un joueur que je n'avais jamais battu (deux défaites précédemment) et qui me pose des problèmes. Je ne suis pas à l'aise contre lui", a commenté le 53e mondial qui croisera la route du 4e mondial Del Potro lundi 9 juillet. "J'aurais préféré l'affronter sur une autre surface", a souligné Simon, qui a perdu ses trois duels sur gazon face à l'Argentin, vainqueur plus tôt de Paire 6-4, 7-6 (7/4), 6-3. L'Avignonnais s'est énervé contre l'arbitre de chaise, le Brésilien Carlos Bernardes, pendant le match, estimant qu'il ne rectifiait jamais les erreurs d'appréciation de ses juges de lignes. "Je lui mettrais peut-être un ou deux parce qu'il a fait du bon boulot en annonçant le score. Dire +balles neuves+ et +15-0+, ça il l'a bien fait. Le reste, non", a-t-il dit.

Nadal conservera sa place de numéro un

L'Australien Alex De Minaur (19 ans, 80e mondial) a beau être pétri de talent, Nadal l'a balayé en deux heures à peine (6-1, 6-2, 6-4). Le champion de Roland-Garros est désormais assuré de conserver la première place mondiale à l'issue du tournoi, même si son dauphin Roger Federer garde lui le trophée à Wimbledon.  "Bien sûr, je préfère rester No1 plutôt que de passer No2. Mais je ne suis pas venu là pour ça, plutôt pour réaliser le meilleur tournoi possible", a expliqué le Majorquin de 32 ans. Pour lui, l'enjeu est de dépasser enfin les huitièmes de finale. Cela n'est plus arrivé au double lauréat (2008, 2010) depuis 2011 et sa dernière finale, perdue face à Novak Djokovic (qualifié lui aussi aux dépens du Britannique Kyle Edmund). Nadal n'a jamais concédé aussi peu de jeux (26) avant le "Manic Monday".

"J'ai battu des adversaires qui savent jouer sur cette surface, même si je n'ai pas encore rencontré de gros serveur." Justement, un grand gaillard, Jiri Vesely (1,98 m), pas maladroit au service, se dressera devant lui lundi 9 juillet. Le Tchèque a frappé 17 aces face à l'Italien Fabio Fognini pour une victoire 7-6 (7/4), 3-6, 6-3, 6-2.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.