03/07/2022 14:45
"Je savais que je pouvais le faire". Une mission, d'apparence impossible, a été accomplie samedi 2 juillet par la Française Alizé Cornet qui a réussi l'exploit de battre la N°1 mondiale Iga Swiatek au 3e tour de Wimbledon, mettant un terme à une série de 37 victoires consécutives de la Polonaise.
>>Open d'Australie : Cornet qualifiée pour les quarts en battant Halep
>>Wimbledon : Nadal et Swiatek évitent le piège, pas Pliskova
>>Tennis : Kyrgios continue d'impressionner à Miami, Swiatek et l'ado Fruhvirtova aussi

La Française Alizé Cornet victorieuse de la N°1 mondiale polonaise Iga Swiatek à Wimbledon, le 2 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans le tableau masculin, outre une victoire tranquille pour Rafael Nadal qui a joué son "meilleur match du tournoi contre le meilleur de ses trois adversaires jusque-là" pour éliminer Lorenzo Sonego (54e) 6-1, 6-2, 6-4, la soirée au vénérable All England Lawn Tennis Club a été enflammée par le "match de dingue" remporté par Nick Kyrgios (40e) sur Stefanos Tsitsipas (5e) 6-7 (2/7), 6-4, 6-3, 7-6 (9/7).

Non seulement Cornet a battu l'invincible Polonaise dont elle se dit "une grande fan", mais elle l'a fait sur le score sans appel de 6-4, 6-2.

Durant une heure 33 minutes, elle a fait preuve d'une grande agressivité, réussissant 16 coups gagnants et profitant du total de 33 fautes directes de son adversaire, un chiffre vertigineux pour la Polonaise. "Ça me rappelle ma victoire contre Serena (Williams) il y a huit ans sur ce même court N°1 qui me porte chance", a commenté à chaud la Française de 32 ans.

Fin de série 

Swiatek n'avait plus perdu un match depuis son élimination au 2e tour à Dubai en février et avait remporté les six tournois qu'elle a disputés depuis : Doha, Indian Wells et Miami sur dur, Stuttgart, Rome et Roland-Garros sur terre battue. Elle n'avait même concédé que trois sets lors de ses 29 derniers matchs, dont celui contre Pattinama au 2e tour de Wimbledon.

"S'il y avait un moment pour la (Swiatek, ndlr) battre, je savais que c'était sur gazon", a souligné Cornet qui avait atteint les 8es de finale du Majeur sur gazon en 2014 en battant Serena Williams. Mais, depuis, elle n'avait plus passé le 3e tour à Londres.

L'Australien Nick Kyrgios vainqueur du Grec Stefanos Tsitsipas à Wimbledon, le 2 juillet. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Son meilleur résultat en Grand Chelem est un quart de finale, atteint en janvier à l'Open d'Australie.

Pour faire au moins aussi bien, elle affrontera en 8es sur le gazon londonien l'Australienne Ajla Tomljanovic (44e), vainqueur de la Tchèque Barbora Krejcikova (13e) 2-6, 6-4, 6-3.

Victoire également pour Harmony Tan (115e) qui a écrasé la Britannique Katie Boulter (118e et bénéficiaire d'une invitation), 6-1, 6-1.

"Plus les matchs avancent et mieux je me sens", s'est félicité la Française qui avait elle aussi réussi un exploit au premier tour en éliminant la revenante Serena Williams sur le Centre Court où l'Américaine avait remporté 7 de ses 23 titres du Grand Chelem.

Le show Kyrgios 

"Je prends vachement de plaisir à jouer sur gazon", a reconnu la joueuse de 24 ans qui participe à son premier Wimbledon.

Pour tenter d'aller encore plus loin, elle dont le meilleur résultat en Majeur était un 2e tour à Roland-Garros 2021 et à l'Open d'Australie en janvier dernier, affrontera l'Américaine Amanda Anisimova (25e) qui a écarté sa compatriote et finaliste du dernier Roland-Garros Coco Gauff (12e) 6-7 (4/7), 6-2, 6-1.

En revanche, chez les messieurs, Richard Gasquet a été éliminé par le Néerlandais Botic van de Zandschulp (25e) 7-5, 2-6, 7-6 (9/7), 6-1 sans avoir pu concrétiser les nombreuses occasions qu'il a eues de remporter les premier et troisième sets.

Mais comme attendu, le clou du spectacle a été l'affrontement à balles réelles entre Kyrgios et Tsitsipas. "Il était frustré, mais le tennis est un sport de frustrations et quoi qu'il arrive, sur le court, je l'aime", a assuré Kyrgios juste après avoir échangé une furtive poignée de main avec Tsitsipas.

Discussions, insultes, point de pénalité, public en fusion, et tennis de très haut niveau : le show Kyrgios a atteint son maximum et l'Australien est sorti vainqueur de cet affrontement pour retrouver l'Américain Brandon Nakashima (56e) en 8es de finale.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï