19/10/2017 18:00
L'administration Trump a réclamé jeudi 19 octobre qu'un éventuel gouvernement d'unité palestinien que pourraient former le Fatah et le Hamas reconnaisse Israël, prenne l'engagement de la non-violence et désarme le Hamas.
>>Les États-Unis lancent un projet hydraulique en Cisjordanie

Le président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas (gauche), et le président américain, Donald Trump, lors d'une rencontre à New-York, le 20 septembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Les États-Unis réitèrent l'importance d'une adhésion aux principes du Quartette (pour le Proche-Orient) : tout gouvernement palestinien doit sans ambiguïté et de manière explicite prendre l'engagement de la non-violence, reconnaître l'État d'Israël, accepter les accords et les obligations passés entre les partis – y compris de désarmer les terroristes - et s'engager à des négociations pacifiques", a dit dans un communiqué Jason Greenblatt, l'émissaire pour le Proche-Orient du président américain Donald Trump.

Les États-Unis, comme l'Union européenne ou Israël, considèrent le mouvement islamiste palestinien Hamas comme une organisation terroriste.

"Le Hamas doit accepter ces conditions fondamentales s'il est appelé à jouer un rôle quelconque dans un gouvernement palestinien", a ajouté M. Greenblatt dans un communiqué publié par l'ambassade des États-Unis en Israël.

Il s'agit de la première réaction élaborée de la part du gouvernement américain à la conclusion, il y a juste une semaine au Caire, d'un accord de réconciliation entre le Fatah et le Hamas, les deux principales formations palestiniennes.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Les circuits touristiques sur l’île de Ly Son Ly Son, surnommée "l’île des fées", est prisée par les touristes vietnamiens et étrangers pour ses panoramas naturels exceptionnels et ses nombreux vestiges historiques et culturels.