13/07/2018 09:45
>>Le pétrole bondit après les menaces de Washington sur le brut iranien
>>Haftar remet les terminaux pétroliers aux autorités parallèles

Washington, Paris, Rome et Londres ont salué jeudi 12 juillet, dans un communiqué diffusé par le Quai d'Orsay, l'annonce faite mercredi 11 juillet par la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC), instance reconnue par la communauté internationale, selon laquelle les exportations de pétrole libyen dans le Croissant pétrolier ont repris. "Les gouvernements de la France, des États-Unis d'Amérique, de l'Italie et du Royaume-Uni, rappelant leur déclaration du 27 juin 2018, se félicitent de l'annonce de la reprise par la Compagnie pétrolière nationale libyenne de son activité vitale au nom de tous les Libyens", déclarent Paris, Washington, Rome et Londres, dans un communiqué commun diffusé jeudi 12 juillet par le Quai d'Orsay. "Nous apprécions également les contributions de l'Armée nationale libyenne au rétablissement de la stabilité dans le secteur pétrolier libyen qui est essentiel pour les intérêts nationaux de la Libye", ajoute le communiqué diffusé par le Quai d'Orsay. "La production de pétrole et les installations et recettes pétrolières libyennes appartiennent au peuple libyen. Nous réaffirmons qu'il faut laisser la Compagnie pétrolière nationale travailler au nom de tous les Libyens et que les ressources pétrolières de la Libye doivent demeurer sous le contrôle exclusif de la Compagnie pétrolière nationale légitime et sous la seule supervision du Gouvernement d'entente nationale", estiment Washington, Paris, Rome et Londres. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.