15/07/2019 18:15
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a annoncé dimanche 14 juillet avoir donné son feu vert à l'octroi d'un visa à son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, afin de lui permettre de se rendre au siège de l'ONU à New York, tout en précisant que ses déplacements seront restreints.
>>L'Iran déroge à l'accord nucléaire de 2015 et irrite davantage Washington
>>L'Iran renoncera "résolument" à deux autres de ses engagements

Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif et la délégation qui l'accompagne, arrivés à New York dimanche 14 juillet, seront autorisés à se déplacer entre le siège de l'ONU, la mission iranienne et la résidence de l'ambassadeur d'Iran située à proximité, a-t-il précisé au quotidien Washington Post.

"Les diplomates américains ne se promènent pas à Téhéran, donc nous ne voyons aucune raison pour les diplomates iraniens se déplacent librement à New York", a justifié M. Pompeo.

Les relations entre Washington et Téhéran se sont détériorées ces derniers mois sur fond d'échange de piques, de frictions militaires et de sanctions américaines permanentes contre l'Iran.

Un peu plus tôt dimanche 14 juillet, le président iranien Hassan Rohani avait déclaré que son pays était prêt à négocier avec les États-Unis à la condition que ces derniers lèvent leurs sanctions contre l'Iran.

M. Zarif doit participer cette semaine à une réunion ministérielle à l'ONU sur les Objectifs de développement durable (ODD).

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Des conteneurs pour loger les touristes à Quang Ninh Le homestay T&N, dans la province de Quang Ninh, a la particularité d’être constitué de 26 containeurs. Une architecture particulièrement atypique qui attire les amateurs d’expériences singulières.