04/06/2016 18:08
Le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, a appelé le 4 juin à Singapour à une plus grande coopération militaire avec la Chine, qu'il a mis en garde contre un risque d'"auto-isolement" en cas de poursuite de ses opérations en Mer de Chine méridionale / Mer Orientale.
>>Shangri-La 2016 : le Vietnam est toujours prêt aux dialogues bilatéraux
>>Les hauts officiels visent à accélérer la mise en œuvre de la DOC

"Les actions de la Chine en Mer de Chine méridionale l'isole, à un moment où l'ensemble de la région se rapproche et collabore", a déclaré le chef du Pentagone au dialogue annuel de Shangri-La, plus grand sommet annuel d'Asie consacré aux questions de sécurité.

Le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, au Dialogue de Shangri-La, le 4 juin à Singapour.
Photo : AFP/VNA/CVN

La Chine revendique la quasi totalité de la Mer Orientale, carrefour stratégique pour le commerce mondial, et riche en ressources halieutiques et pétrolières. Elle y mène d'énormes opérations de remblaiement d'îlots, transformant des récifs coralliens en ports, pistes d'atterrissage et infrastructures diverses, ce qui fait craindre à la communauté internationale qu'elle ne puisse imposer son contrôle militaire à la zone toute entière.

Le secrétaire américain à la Défense a estimé que les pays dans la région Asie-Pacifique continuaient d’être "rongés" par les revendications expansionnistes chinoises en Mer Orientale ainsi que par l’intrigue de créer des bases militaires sur les îles litigieuses et de renforcer les patrouilles pour soutenir ses revendications territoriales absurdes.

"Malheureusement, si ces actions se poursuivent, la Chine pourrait finir par édifier une Grande Muraille d'auto-isolement", a poursuivi M. Carter.

Le secrétaire américain à la Défense a réaffirmé que Washington ne prenait pas partie dans cette série de différends territoriaux mais souligné qu'il était vital de conserver l'intégrité des voies maritimes et aériennes dans la région, et de régler les différends par des mesures pacifiques, conformément au droit international.

Nécessité de respecter la liberté
de navigation en Mer Orientale


Il a encore exhorté Pékin à respecter le verdict que la Cour permanente d'arbitrage, organisation internationale basée à La Haye, rendrait dans le procès intenté par les Philippines contre la Chine concernant le différend sur la juridiction maritime en Mer Orientale.

La Chine se heurte aux États-Unis qui ont répété maintes fois que la liberté de navigation devait prévaloir dans ces eaux stratégiques, où passent des routes importantes de transport de fret et d'hydrocarbures.

Le Dialogue annuel de Shangri-La, organisé par l'Institut international pour les études stratégiques (IISS) de Londres, doit réunir jusqu'au 5 juin une vingtaine de ministres de la Défense de la zone Asie-Pacifique.

Les précédentes réunions du Dialogue de Shangri-La ont donné lieu à de vifs échanges publics entre responsables américains et chinois.

VNA-AFP/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.