21/12/2018 08:53
Les États-Unis vont désormais renvoyer les demandeurs d'asile au Mexique pendant l'examen de leur dossier par les autorités américaines, afin d'empêcher qu'ils demeurent sur le territoire américain et échappent à la surveillance des autorités.

>>Le Mexique et les États-Unis maintiennent leur relation de respect mutuel
>>Rencontre prévue entre Pompeo et son nouvel homologue mexicain
>>Trump rencontre des parlementaires républicains sur la sécurité frontalière
 

Des personnes originaires d'Amérique centrale prises en photo le 16 décembre après avoir traversé la frontière entre le Mexique et les États-Unis.
Photo: AFP/VNA/CVN


Le ministère américain de la Sécurité intérieure et le département d'État ont annoncé jeudi matin 20 décembre cette décision destinée à "décourager" les candidats à l'exil originaires pour la plupart d'Amérique centrale.

Ils ont dit en avoir informé le nouveau gouvernement mexicain qui, de son côté, a assuré qu'il garantirait les droits de ces migrants pendant l'instruction de leur dossier aux 
États-Unis.

Pour l'administration du président Donald Trump, cet arrangement tacite avec les Mexicains est un succès significatif dans la lutte contre l'immigration clandestine, une de ses priorités.

"Les étrangers qui essaient de profiter du système pour venir illégalement sur notre sol ne pourront plus disparaître aux 
États-Unis, où ils sont nombreux à ne pas honorer leurs rendez-vous dans les tribunaux", a écrit la ministre américaine de la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen dans un communiqué.

Ils attendront désormais "au Mexique" les décisions de justice, qui doivent leur accorder ou non le droit de rester aux 
États-Unis, a-t-elle ajouté.

Selon elle, beaucoup de migrants abusent du système d'asile pour se maintenir illégalement sur le sol américain. Une fois arrêtés, ils déposent une demande d'asile et sont libérés dans l'attente de la décision de tribunaux engorgés par le nombre des dossiers. Souvent, ils décident de ne plus se présenter aux autorités et de rester aux 
États-Unis, clandestinement.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.