30/01/2019 15:39
Les États-Unis et la Chine reprennent mercredi 30 janvier leurs délicates négociations commerciales dans un climat de tension extrême alimentée par la série d'inculpations visant le géant des télécoms chinois Huawei et l'un des ses dirigeants.

>>Xi et Trump prônent une coopération accrue pour le 40e anniversaire des relations
>>Trump n'était pas informé de l'arrestation d'une responsable de Huawei

 
Le représentant américain au commerce Robert Lighthizer, le 22 mars 2018 à Washington.  Photo: AFP/VNA/CVN

Dans les tractations, les deux premières puissances économiques mondiales (Chine et États-Unis) ne se disputent ni plus ni moins la position dominante dans les futures industries de hautes technologies, selon le représentant américain au commerce (USTR) Robert Lighthizer, négociateur en chef pour la partie américaine.

La Chine a lancé en 2015 un plan baptisé "Fabriqué en Chine 2025" (Made in China 2025) destiné à faire du pays un leader mondial des industries de demain, qu'il s'agisse d'aéronautique, de robotique, de télécommunications ou encore d'intelligence artificielle et des véhicules à énergie nouvelle.

Le président Donald Trump a maintes fois répété qu'il était favorable à la bonne tenue de l'économie chinoise mais pas au détriment des entreprises américaines et de leur savoir-faire.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.