19/09/2018 11:45
Les États-Unis espèrent que le sommet intercoréen de Pyongyang aboutira à "un pas significatif et vérifiable vers la dénucléarisation de la RPDC", a déclaré mardi 18 septembre la porte-parole du département d'État américain Heather Nauert.
Une image satellite prise le 12 avril 2017 du site d'essais nucléaires nord-coréen de Punggye-ri. Photo: AFP/VNA/CVN


Soulignant qu'il s'agissait de la troisième rencontre entre Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in, elle a évo"tenir l'engagement qu'il a pris" qué "une opportunité historique" pour le dirigeant nord-coréen de auprès de Donald Trump.

Lors de leur sommet historique du 12 juin à Singapour, le numéro un de Pyongyang a réitéré au président des États-Unis un engagement ancien et vague en faveur de la "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne".

Les modalités et le calendrier ont été repoussés à des négociations ultérieures entre Nord-Coréens et Américains qui, depuis, semblent au point mort et que Séoul espère relancer lors du sommet qui doit durer jusqu'à jeudi 20 septembre.

Interrogée sur d'éventuels progrès de Kim Jong Un et Moon Jae-in vers une déclaration pour mettre fin formellement à la guerre de Corée, qui ne s'est conclue en 1953 que par un simple armistice, la porte-parole de la diplomatie américaine a refusé de dire si Washington pourrait s'y joindre et à quelles conditions.

"Nous allons continuer à consulter très étroitement, attentivement et régulièrement les Sud-Coréens pendant leurs réunions en RPDC", s'est la porte-parole du département d'État américain Heather Nauert bornée à dire.

 
APS/VNA/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

Hà Giang promeut son tourisme dans la région du Centre Le Comité populaire de la province de Hà Giang a organisé un programme de promotion du tourisme les 17 et 18 mars à Nha Trang (Centre). L’objectif est d’attirer davantage de touristes venant à cette province montagneuse du pays.