14/08/2019 18:20
>>Le décret Trump, nouvel épisode d'une une bataille juridico-politique
>>La justice bloque le décret anti-immigration de Trump

Bob Ferguson, procureur général de l'État de Washington (Nord-Ouest des États-Unis), a contesté mardi 13 août une décision de l'administration Donald Trump visant à mettre en place une nouvelle politique énergétique qui entraînerait probablement une augmentation des émissions de gaz à effet de serre. L'Agence américaine de la protection environnementale (EPA) a abrogé en juin dernier son "Clean Power Plan" (Plan d'énergie propre), qui est remplacé par "Affordable clean energy" (Energie propre abordable), une politique qui pourrait aggraver la pollution de l'air selon M. Ferguson. En vertu de cette nouvelle règle, les États jouissent de plus de liberté dans la décision sur la mise à niveau des centrales électriques alimentées au charbon, un combustible qui produit plus des émissions de carbone que d'autres sources de combustibles non fossiles. Cette politique montre une nouvelle fois que l'administration Trump se plie aux intérêts de l'industrie de combustibles fossiles au prix de la santé humaine et de l'environnement, a dénoncé M. Ferguson. Jugeant "affordable clean energy" "ni abordable ni propre", il l'a qualifiée de "tentative à peine voilée pour assouplir les restrictions sur les centrales alimentée au charbon". Le gouverneur de l'État de Washington, Jay Inslee, a exprimé son soutien à M. Ferguson, soulignant que cette nouvelle politique "met la santé et la sécurité de tous les Américains au risque". Washington fait partie d'une colation de 22 États dirigés par les démocrates et des sept gouvernements locaux qui ont poursuivi l'administration Trump pour sa décision d'assouplir les restrictions sur les centrales électriques alimentées au charbon.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Des conteneurs pour loger les touristes à Quang Ninh Le homestay T&N, dans la province de Quang Ninh, a la particularité d’être constitué de 26 containeurs. Une architecture particulièrement atypique qui attire les amateurs d’expériences singulières.