30/05/2018 15:51
Il y a des "signes de progrès" concernant le prochain sommet entre les dirigeants des États-Unis et de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), a annoncé mardi 29 mai la Maison Blanche.
>>Kim exprime sa "volonté ferme" de rencontrer Trump
>>Donald Trump annonce qu'une équipe américaine est arrivée en RPDC
>>Une équipe de préparation pour la rencontre Trump-Kim partira pour Singapour comme prévu
>>Trump dit envisager toujours le sommet RPDC-USA le 12 juin

Le président Donald Trump (gauche) et le dirigeant nord coréen Kim Jong Un.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Le président (Donald Trump) pense que les actuelles discussions se passent très bien", a déclaré aux journalistes mardi après-midi 29 mai la secrétaire à la presse de la Maison Blanche, Sarah Sanders.

Plus tôt dans la journée, la Maison Blanche a fait savoir que Kim Yong Chol, vice-président du Comité central du Parti des travailleurs de Corée au pouvoir, se rend à New York et y rencontrera le secrétaire d'État américain Mike Pompeo plus tard dans la semaine Le département d'État américain a indiqué plus tard que M. Pompeo se rendra à New York mercredi 30 mai pour la réunion, qui sera la troisième entre les hauts responsables des deux pays suite à leurs discussions durant les visites de M. Pompeo en RPDC en avril et en mai.

En parallèle, une délégation américaine dirigée par le diplomate vétéran américain Sung Kim a rencontré les responsables de la RPDC dans la zone démilitarisée, avec davantage de réunions prévues plus tard cette semaine, selon une déclaration rendue publique mardi 29 mai également par la Maison Blanche.

Celle-ci a noté qu'une équipe de préparation, dirigée par le directeur adjoint du personnel de la Maison Blanche Joe Hagin, se trouve actuellement à Singapour pour coordonner les logistiques de la réunion prévue entre le président Trump et le dirigeant suprême de la RPDC Kim Jong Un.

"Je pense qu'il est probable que le sommet ait lieu", a déclaré à l'agence Xinhua un chercheur de l'Institution Brookings, Darrell West, ajoutant que la RPDC, la République de Corée, les États-Unis et la Chine "ont investi beaucoup de temps et d'efforts pour rendre le sommet possible, chacun a donc intérêt à garder la conversation ouverte". Pour M. Trump, il représente aussi une opportunité de "faire une percée historique dans la politique étrangère", a indiqué à Xinhua Dan Mahaffee, vice-président et directeur de la politique du Centre pour l'étude du Congrès et de la présidence.

Parmi un certain optimisme, Washington est également resté en alerte contre tout possible renversement de situation à l'avenir. "Nous avançons, et nous serons prêts de toute façon", a souligné Sarah Sanders devant la presse. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.