19/10/2021 16:36
Cible de critiques récurrentes, le réseau de métro de Washington a brutalement retiré de la circulation lundi matin 18 octobre plus de la moitié de ses rames, à la suite d'un déraillement qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques.
>>Au moins trois morts dans le déraillement d'un train de passagers aux États-Unis
>>Déraillement d'un train aux États-Unis : au moins trois morts

Sur les quais de la station Metro Center à Washington, le 14 février 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous nous excusons pour les attentes plus longues que prévues", a tweeté lundi 18 octobre la Washington Metropolitan Area Transit Authority (WMATA), la régie qui a pris cette décision radicale sous la pression du bureau américain chargé de la sécurité des transports, le NTSB.

La potion s'annonce amère pour les centaines de milliers d'usagers de ce réseau souterrain, le plus fréquenté des États-Unis après celui de New York, desservant la capitale fédérale et sa banlieue s'étendant sur les États de la Virginie et du Maryland.

La semaine dernière, une voiture d'une rame a déraillé, sans faire de blessés, mais justifiant l'ouverture d'une enquête officielle. Celle-ci a permis d'identifier un vice de conception au niveau des essieux, favorisant les déraillements.

Des inspections ont permis d'identifier pas moins de 39 exemples de ce défaut cette année, même si les voitures des trains concernées, fabriquées par la société japonaise Kawasaki, sont les plus récentes à équiper le réseau.

Le déraillement "aurait pu provoquer un événement catastrophique", a insisté Jennifer Homendy, la patronne du NTSB, dans une conférence de presse lundi 18 octobre.

Au total ce ne sont pas moins de 748 voitures qui ont été mises temporairement à l'arrêt, en attendant le résultat d'expertises supplémentaires.

Décrié pour ses retards et dysfonctionnements chroniques, le métro de Washington est souvent cité comme un exemple emblématique des sous-investissements affectant le secteur des infrastructures aux États-Unis.

Un chantier national prioritaire pour le président Joe Biden, qui n'a toutefois pas encore réussi à faire adopter son colossal projet de loi sur le sujet.

Le métro de Washington avait subi un grave accident en janvier 2015 : une rame s'était retrouvée envahie de fumée, dans un tunnel au cœur de la capitale. Une femme avait trouvé la mort et plus de 80 personnes avaient été blessées dans ce drame qui avait achevé de ruiner la réputation du réseau.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.