13/06/2018 08:28
Wall Street a terminé en ordre dispersé mardi 12 juin, les marchés faisant preuve d'un optimisme prudent après le sommet Trump-Kim et en attendant une décision de la Banque centrale américaine sur ses taux directeurs.
>>Wall Street finit en hausse, tournée vers une semaine chargée
>>Wall Street finit sans direction, les valeurs techs reculent
>>Wall Street, dominée par les banques, termine en nette hausse

La salle des marchés du New York Stock Exchange, le 8 juin.
Photo: AFP/VNA/CVN

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a reculé de 0,01% à 25.320,73 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a pris 0,57% à 7.703,79 points, un niveau inédit. L'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 0,17% à 2.786,85 points. "Le marché poursuit sur sa tendance récente, faisant à la fois preuve d'hésitation et d'un optimisme prudent", selon Karl Haeling de LBBW.

"Il va se passer tellement de choses d'ici la fin de la semaine, les volumes d'échanges sont restés limités", a-t-il souligné en mettant en avant la fin mercredi du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui devrait a priori décider d'une hausse des taux directeurs de l'institution. Cette perspective a été renforcée par l'annonce d'une modeste progression des prix à la consommation (CPI) en mai aux États-Unis qui a fait grimper l'inflation annuelle à 2,8% sur un an, son plus haut niveau depuis 2012.

Mais les investisseurs attendent également les réunions des banques centrales européenne jeudi 14 juin et japonaise vendredi 15 juin ainsi que les chiffres sur les ventes au détail aux États-Unis, indicateur important sur la consommation dans le pays.  "L'administration est aussi censée annoncer d'ici vendredi les détails de nouvelles sanctions à l'encontre de la Chine", a indiqué M. Haeling.  À cet égard, Donald Trump pourrait selon lui se montrer un peu plus conciliant qu'auparavant "car il a besoin de Pékin pour inciter Kim Jong Un à poursuivre les négociations engagées" ce mardi 12 juin, a-t-il ajouté.

Tesla réduit ses effectifs de 9%

Les dirigeants américain et nord-coréen ont affiché leur bonne entente lors d'un tête-à-tête historique qui a abouti à la signature d'un document commun sans percée majeure toutefois concernant le devenir de l'arsenal nucléaire de la Corée du Nord. "C'est un événement historique et c'est le début d'un processus prometteur, mais malgré les gros titres positifs il reste encore beaucoup de questions en suspens, d'où sans doute la réaction modérée du marché", a avancé Peter Cardillo de Spartan Capital Securities.

Le marché obligataire se tendait un peu, le taux d'intérêt sur les bons du Trésor à 10 ans grimpant vers 20h30 GMT à 2,957% contre 2,952% lundi soir 11 juin et celui à 30 ans progressant à 3,096% contre 3,094% à la précédente fermeture. Parmi les valeurs du jour, Tesla a grimpé de 3,21% alors que le groupe a annoncé la suppression d'environ 9% de ses effectifs, soit un peu moins de 4.000 postes. Cette décision ne devrait pas affecter la montée en cadence de la production du Model 3, a assuré l'entreprise.

Le secteur des télécoms était surveillé alors qu'un tribunal américain devait dire mardi 12 juin après la clôture s'il autorise la gigantesque fusion entre l'opérateur AT&T (+0,50%), numéro deux de la téléphonie mobile aux États-Unis, et le groupe de médias Time Warner (+0,05%). Le numéro un du secteur Verizon a lâché 0,99% tandis que les deux autres grands acteurs de la téléphonie mobile dans le pays, T-Mobile et Sprint, ont pris respectivement 0,17% et 0,95%. Citigroup a cédé 0,73%. Un de ses responsables a indiqué dans une interview au Financial Times que l'automatisation de certaines tâches pourrait réduire de moitié les effectifs en charge des services technologiques au sein de la banque d'affaires de l'établissement.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

TravelBird: la plage de Cua Dai est la moins chère du monde La plage de Cua Dai (ville de Hôi An, province de Quang Nam, Centre) continue de figurer cette année parmi les moins chères du monde, selon un classement de TravelBird.