07/03/2018 08:36
Wall Street a terminé en hausse mardi 6 mars à l'issue d'une séance indécise, le marché hésitant à s'engager franchement face au climat d'incertitudes généré par le débat à Washington autour des taxes douanières souhaitées par le président Donald Trump.
>>Wall Street termine en ordre dispersé à l'issue d'une semaine tendue
>>Wall Street, inquiète d'un bras de fer commercial, finit en baisse
>>Wall Street trébuche à la fin d'un mois mouvementé

Wall Street a rebondi le 6 mars. Photo : AFP/VNA/CVN

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,04% à 24.884,12 points après avoir passé une bonne partie de la journée dans le rouge. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a progressé de 0,56% à 7.372,01 points. L'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 0,26% à 2.728,12 points.

Après les petites turbulences observées la semaine dernière, "c'est une séance de consolidation avec des courtiers attendant d'avoir davantage d'indications sur ce que (Donald) Trump va décider", a commenté Karl Haeling de LBBW.

Le président américain a surpris le marché en annonçant vouloir instaurer des taxes élevées sur les importations d'aluminium et d'acier. Cette perspective provoque des réticences même dans son propre camp, le chef des républicains à la Chambre des représentants Paul Ryan ayant notamment mis en garde contre les "conséquences inattendues" d'une éventuelle guerre commerciale.

"Le marché s'attend visiblement à ce que les taxes soient d'une façon ou d'une autre assouplies afin de ne pas affecter l'économie et de ne pas déclencher d'hostilités avec les partenaires commerciaux" des États-Unis, a avancé M. Haeling. "Mais le problème devient celui de l'imprévisibilité" du président américain, a-t-il ajouté.

"Les observateurs espéraient qu'avec la réforme des impôts, les patrons seraient suffisamment confiants pour engager de nouveaux investissements", a justifié le spécialiste. "Au moment où les États-Unis sont en train de renégocier l'Aléna (traité de libre échange avec le Canada et le Mexique, ndlr) et menacent encore de poursuivre la Chine pour violation des droits de la propriété intellectuelle", le risque d'une décision inattendue de M. Trump "peut les rendre plus hésitants".

"Les investisseurs s'interrogent de plus en plus sur ce qu'il se passe actuellement à la Maison Blanche" et ne savent pas si le débat sur les barrières douanières souhaitées par le président américain "aura un impact limité ou s'il peut avoir des ramifications plus importantes", a abondé Adam Sarhan de 50 Park Investment.

En particulier, les courtiers s'interrogent "sur les rumeurs entourant une possible démission du conseiller économique de la Maison Blanche Gary Cohn et sur un tweet de Donald Trump évoquant sa volonté de remplacer certaines personnes", a-t-il relevé. Les nouvelles taxes "ne sont pas un grand danger pour la Bourse mais si on commence à voir un grand remue-ménage à la Maison Blanche, cela devient une autre histoire".

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.