27/10/2017 10:06
Wall Street a terminé en ordre dispersé jeudi 26 octobre dans le sillage d’une série de résultats meilleurs que prévu et de l’espoir d’avancées vers l’adoption d’une réforme fiscale : le Dow Jones a gagné 0,31% tandis que le Nasdaq a cédé 0,11%.
>>À Wall Street, Caterpillar et 3M entraînent le Dow Jones à un record
>>Wall Street, lestée par des résultats mitigés, termine en baisse

Trader sur le parquet du New York Stock Exchange, le 25 octobre à New York.
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon les résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a pris 71,40 points à 23.400,86 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, a lâché 7,12 points à 6.556,77 points.

L’indice élargi S&P 500 s’est apprécié de 0,13%, ou 3,25 points, à 2.560,40 points.

Jeudi 26 octobre était la journée la plus chargée en termes de résultats du troisième trimestre.

"La plupart de ceux qui ont été dévoilés (avant l’ouverture) ont dépassé les attentes", a souligné Karl Haeling de LBBW.

Twitter, qui a largement réduit sa perte au troisième trimestre, a notamment décollé de 18,49% à 20,31 dollars.

Les chiffres du constructeur automobile Ford ont aussi ravi les investisseurs (+1,91% à 12,27 dollars).

Le groupe de média Time Warner, qui a aussi annoncé des chiffres supérieurs aux attentes grâce à une hausse du nombre de ses abonnés au câble et à sa chaine de télévision HBO, s’est apprécié de 0,25% à 98,97 dollars.

Les prévisions optimistes dévoilées par l’équipementier Nike et le groupe DowDuPont ont aussi été saluées, les deux groupes gagnant respectivement 3,40% à 56,81 dollars et 2,76% à 73,05 dollars.

La biotech Celgene a en revanche chuté de 16,37% à 99,99 dollars après avoir révisé à la baisse ses prévisions pour 2017. Et dans le même secteur Amgen, qui a fait part d’une stagnation de ses bénéfices trimestriels, a cédé 0,55% à 176,52 dollars.

Le marché a été freiné par la faiblesse du secteur de la santé, l’indice le représentant au sein du S&P 500 perdant 1,03%.

American Airlines, dont le bénéfice net a été affecté par les ouragans Harvey, Irma et Maria qui l’ont forcée à annuler 8.000 vols et à une augmentation des coûts, a perdu 4,72% à 48,61 dollars.

Plusieurs géants des technologies, dont Alphabet (Google), Amazon et Microsoft, devaient annoncer leurs chiffres après la clôture.

La BCE rassure 

Du côté macroéconomique, "la Chambre des représentants a adopté le budget, ouvrant ainsi la voix à la prochaine étape, la réforme des impôts", a rappelé Art Hogan de Wunderlich Securities. Ce projet prévoit entre autres une nette baisse du taux d’imposition des entreprises, de nature à augmenter leurs marges.

La Banque centrale européenne a par ailleurs décidé jeudi 26 octobre de la réduction, largement anticipée, de son imposant programme de soutien à l’économie en zone euro, tout en laissant sans surprise ses taux inchangés.

"Mario Draghi a donné l’impression que les taux n’allaient pas bouger dès la fin du programme de rachat d’actifs, c’est une incertitude qui se lève", a relevé M. Haeling.

Le marché a aussi continué à surveiller la nomination du prochain patron de la banque centrale américaine. Le mandat de l’actuelle présidente Janet Yellen expire en février et Donald Trump doit annoncer prochainement s’il la reconduit à son poste ou qui prendra sa suite.

Le marché obligataire reculait : signe d’un moindre intérêt, le rendement des bons du Trésor à 10 ans progressait à 2,461% contre 2,432% mercredi soir 25 octobre, et celui des bons à 30 ans à 2,973% contre 2,940% la veille.

"La soudaine montée des bons à 10 ans avait participé mercredi à la nervosité des investisseurs mais il semblerait que ce soit moins le cas (ce jeudi 26 octobre), le marché considère peut-être que ce n’est pas la pire chose qui puisse arriver", a souligné M. Hogan.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante