24/07/2021 14:31
La Bourse de New York a conclu vendredi 23 juillet sur des records, un rebond décisif après le malaise de lundi 19 juillet, qui permet d'afficher un nouveau gain hebdomadaire, le quatrième en cinq semaines.
>>Wall Street termine dans le vert pour la 3e séance d'affilée
>>Wall Street termine en hausse après de bons résultats d'entreprises
>>Wall Street finit en nette hausse, efface l'essentiel des pertes de lundi 19 juillet

Des passants devant le New York Stock Exchange (NYSE) et une statue de George Washington à Wall Street (New York), le 23 mars. Photo : AFP/VNA/CVN

Selon des résultats définitifs, l'indice Dow Jones a gagné 0,68%, dépassant pour la première fois en clôture le seuil des 35.000 points, à 35.061,55 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a engrangé 1,04% à 14.836,99 points et l'indice élargi S&P 500, 1,01% à 4.411,79 points.

Après la frayeur de lundi 19 juillet où les indices avaient connu la pire séance de l'année à cause des craintes de l'impact économique du variant Delta, Wall Street a affiché finalement des gains hebdomadaires.

Sur la semaine, le Dow Jones est en progrès de 1,09%, le Nasdaq de 2,84% et le S&P 500 de 2,02%.

"La résilience du marché s'est poursuivie après les inquiétudes (...) du début de semaine où l'on pensait avoir peut-être atteint un pic de croissance économique", ont souligné les analystes de Schwab.

Pour Marris Ogg, de Tower Bridge Advisors, "les résultats d'entreprises ont tiré les cours des actions à la hausse".

"C'est encourageant de voir qu'on atteint de nouveaux records en plein milieu de la saison des résultats", a ajouté la gestionnaire de portefeuille.

À la veille d'une réunion monétaire de la Fed la semaine prochaine, les inquiétudes quant à la persistance de l'inflation, qui avaient aussi inquiété les marchés, se sont un peu calmées.

"De toute évidence, les bons du Trésor ne nous montrent pas que nous allons avoir de l'inflation", note Marris Ogg alors que les rendements de la dette américaine à 10 ans sont restés stables à 1,27%.

"La plupart des entreprises semblent nous dire, à part Intel, que les goulets d'étranglement dans la chaîne d'approvisionnement", qui causent notamment les hausses de prix, "vont se résorber dans les quatre à cinq mois à venir", a ajouté la spécialiste.

Parmi les résultats trimestriels du jour, American Express (+1,33%), membre du Dow Jones, a vu son chiffre d'affaires bondir de 33% au 2e trimestre, après cinq trimestres consécutifs de baisse, grâce au regain d'achats des consommateurs.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quang Ninh et Phuket discutent de la reprise du tourisme post-pandémique Une téléconférence s'est tenue le 22 septembre pour discuter de la coopération post-pandémique entre la province vietnamienne de Quang Ninh (Nord) et la ville thaïlandaise de Phuket, en particulier dans la réouverture des marchés touristiques.