01/02/2018 09:16
Wall Street a terminé en hausse mercredi 31 janvier, le Dow Jones et le S&P 500 terminant leur dixième mois consécutif de hausse, soutenus par un bond de l'action Boeing.
>>Wall Street : le Dow Jones affiche sa plus forte baisse depuis mai 2017
>>Wall Street termine en baisse, lestée par les taux d'intérêt


Wall Street clôt en baisse. Photo : AFP/VNA/CVN

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 0,28%, ou 72,50 points à 26.149,39 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 0,12%, ou 9,00 points, à 7.411,48 points.

L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,05%, ou 1,38 point, à 2.823,81 points.

Avec une progression de 5,72% en janvier, le S&P 500 a clôturé son meilleur mois de janvier depuis 1997, a calculé Howard Silverblatt de S&P Dow Jones Indices.

Cet indice élargi ainsi que le Dow Jones ont également terminé leur dixième mois consécutif de hausse, le Nasdaq ayant de son côté affiché sept mois de progression d'affilée.

"Il est bon de connaître une forte hausse en début d'année car la tendance de janvier reflète la progression à venir pour le restant de l'année à 72% du temps", a affirmé M. Silverblatt.

Un bond de l'action Boeing (+4,93% à 354,37 dollars) a permis de soutenir les cours mercredi 31 janvier. L'avionneur a livré des prévisions optimistes pour 2018, dont une livraison prévue d'avions civils record. Les attentes pour l'exercice écoulé ont par ailleurs été nettement dépassées.

Membre éminent du Dow Jones, l'action Boeing est responsable de 21,7% des gains sur l'indice vedette depuis le début de l'année, d'après M. Silverblatt.

Les indices se sont maintenus en hausse malgré un passage à vide en séance, le ton plus ferme de la part de la banque centrale américaine (Fed) à l'issue de sa réunion de deux jours jetant un froid sur les marchés.

L'institution a évoqué une remontée de l'inflation cette année, signe que ses hausses de taux d'intérêt prévues cette année pourraient s'accélérer.

Cette annonce "survient alors que de nombreux analystes sont déjà inquiets de taux plus élevés", a réagi Art Hogan de Wunderlich Securities.

Bulle

Signe de cette tension, le rendement des bons du Trésor à dix ans a nettement grimpé, atteignant 2,752% après la Fed, avant de se stabiliser à 2,719% contre 2,720% la veille. Celui à trente ans reculait à 2,943% contre 2,971 mardi soir 29 janvier.

Les propos de l'ancien président de la Fed, Alan Greenspan, évoquant mercredi "une bulle sur le marché des actions et sur le marché obligataire" ont par ailleurs été commentés à Wall Street.

"Greenspan n'est pas le seul (à l'affirmer). Aux niveaux actuels de valorisation, de nombreuses personnes voient une bulle", a indiqué Art Hogan.

Parmi les valeurs du jour, Fox a baissé (-4,06% à 36,90 dollars). Sa filiale Fox Sports a indiqué qu'elle allait retransmettre les matchs de football américain du jeudi soir de la National Football League (NFL) pour un montant avoisinant les 3 milliards de dollars.

Le fabricant de photocopieurs et imprimantes Xerox est monté (+4,44% à 34,13 dollars) après l'annonce de sa prise de contrôle par le groupe japonais Fujifilm Holdings. Au terme d'un complexe montage technique, la firme américaine doit être absorbée par leur co-entreprise actuelle Fuji Xerox, dont Fujifilm détiendra 50,1%.

L'éditeur de jeux vidéo Electronic Arts, qui édite le jeu Fifa, a bondi(+6,96% à 126,96 dollars) après avoir présenté mardi 29 janvier un chiffre d'affaires (net) de 1,16 milliard de dollars, en légère hausse (+1%) par rapport à la même période de l'exercice précédent et supérieur à ses propres attentes.

La société spécialisée en équipements de télécommunication Juniper Networks a chuté (-7,66% à 26,15 dollars) après avoir publié des pertes pour le quatrième trimestre 2017 plus importantes qu'anticipé par les analystes.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.