06/08/2021 14:58
Les squilles, appelées encore mantes de mer, sont monnaie courante dans les districts de Nam Can, province de Cà Mau, à l’extrême sud du pays. L’élevage de ces crustacés offre des bénéfices non négligeables et constants aux éleveurs locaux depuis 2019.
>>Crevetticulture : de bonnes recettes en dépit de la pandémie de COVID-19
>>Ca Mau : pour une aquaculture respectueuse de l'environnement
>>Pour le développement et l’exportation de la crevette de Cà Mau

L’élevage de mantes de mer est un bon filon pour le district de Nam Can.
Photo : Truong Giang/CVN
                             
Selon le Service de l’agriculture et du développement rural de la province de Cà Mau, en 2019, une quarantaine de ménages domiciliés dans les communes de Dât Moi, Hàng Vinh, Tam Giang et Lâm Hai, district de Nam Can, se sont mis à élever des mantes de mer sur 65 ha. À la fin de 2019, les surfaces d’élevage de squilles sont passées à 105 ha et à la fin de 2020, 240 ha, seulement dans le district de Nam Can. Vu que le modèle d’élevage des squilles s’avère favorable et profitable pour les éleveurs locaux, il est fortement encouragé depuis début 2021 par les autorités et les experts locaux.

Des surfaces d’élevage élargies

Trân Van Cuong, domicilié dans la commune de Tam Giang, a été l’un des premiers à élever des squilles. Il a débuté sa première saison d'élevage en 2016, quand il a mis à l’eau quelque 500 squilles. Après environ 4 mois, il a récolté et réalisé un bénéfice de plus de 25 millions de dôngs. Il a ensuite poursuivi avec une deuxième récolte avec un nombre de squilles passant à 1 200. Après déduction des dépenses, il a réalisé un bénéfice de plus de 80 millions de dôngs. Il a expliqué que les mantes de mer sont faciles à élever avec un faible coût d'investissement et des prix de vente élevés et stables. Depuis lors, ses expériences ont été partagées et son voisinage s’est également lancé dans l’aventure.

Pour obtenir les races de squilles, d’après Huynh Trung Kiên, domicilié dans la commune de Hàng Vinh, il faut acheter des races pêchées en rivière. Elles sont ensuite plongées dans des étangs  selon des méthodes d’élevage strictes en alternance avec d’autres crevettes. Ces crustacés se débrouillent en cherchant eux-mêmes leur nourriture. Quatre ou cinq mois après, le poids des squilles peut atteindre de 200 à 250 grammes la squille, et ainsi la récolte est au rendez-vous.

Depuis 2018, certains éleveurs de ces crustacés ont appliqué le modèle d’élevage de squilles en cage. Ce modèle évite que les squilles ne s’échappent et favorise l’évolution des crustacés. Par conséquent, à ce jour, six des huit communes du district de Nam Can ont développé cette pratique et ont reçu des résultats positifs, permettant aux éleveurs d’améliorer fortement leur rémunération.

Le modèle d’élevage de mantes de mer dans le district de Nam Can, province de Cà Mau se développe rapidement.
Photo :  CTV/CVN

C’est le cas de M. Ly Hoàng Hiêu, domicilié dans la commune de Hàng Vinh, district de Nam Can. Il a fait savoir qu’il n’est pas difficile d’élever ces espèces. L’important, c’est de savoir profiter de la nourriture des plans d’eau. Les squilles demandent peu de soins ce qui fait que même des personnes âgées peuvent également les élever.

Nécessité d’investissement supplémentaire

De l’avis des éleveurs, dans la nature, il existe différents types de squilles. Il faut ainsi faire les bons choix de squilles qui se développeront rapidement et atteindront un poids suffisant pour la commercialisation. Bien sûr, ce n’est pas toujours facile pour les éleveurs moins expérimentés. Le casse-tête c’est que les races de squilles ne se collectent que dans la nature, et il faudrait que dans l’avenir, les études sur la prolifération de ces espèces soient concrètes pour entretenir et développer durablement cet élevage.

Selon M. Dang Thuy, vice-président de l’Association des agriculteurs du district de Nam Can, le modèle d’élevage de squilles est hautement apprécié. Néanmoins, il est préférable que les scientifiques et les autorités locales mettent en œuvre des recherches pour aider les éleveurs à maîtriser la pratique de multiplication de cette espèce, à en produire massivement et activement sans être dépendants de sources naturelles et à en trouver des débouchés stables sur le long terme.

En 2021, le district de Nam Can a choisi cinq modèles de production efficaces pour la reproduction. Parmi ceux-ci, on enregistre le modèle d'élevage super intensif, modèle d'élevage extensif amélioré, modèle d'élevage extensif amélioré, modèle d'élevage combiné crevettes-crabes-coquillages ou encore le modèle d'élevage de mantes de mer dans des carrés de crevettes.

Truong Giang/CVN
















 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Lancement du circuit touristique à pied La cérémonie de lancement du circuit à pied "L'architecture française au cœur de Hanoï" et de l'application de présentation automatique (App Audio Guide) a eu lieu dans la matinée du 23 octobre au Musée national d'histoire du Vietnam.