02/07/2017 09:40
«J’ai fait pour la première fois des biscuits avec des pépites de chocolat noir. Ils n’étaient pas très réussis, mais mon mari et mes enfants étaient enthousiastes». C’est ce qu’a partagé Vu Anh Nguyêt, considérée comme une des premières pâtissières «fait maison» à Hanoï.
>>Le bánh mì vietnamien s’affirme progressivement aux Pays-Bas
 
Vu Anh Nguyêt est une des premières pâtissières «fait maison» à Hanoï.
Photo : NVCC/CVN

Il y a 12 ans, faire des gâteaux à la maison était encore quelque chose d’étrange pour la plupart des Vietnamiens, Vu Anh Nguyêt constituant à cet égard un précurseur. Née dans une famille normale, elle n’avait pas davantage la tradition de la pâtisserie, mais cela ne l’a pas empêchée de se découvrir une grande passion pour le four et le fouet.

Grâce à sa minutie, son habileté et son goût raffiné, œufs, sucre, beurre deviennent des gâteaux riches de saveurs qui séduisent tous ceux qui aiment la pâtisserie. Pendant 12 ans, dans sa petite cuisine, Anh Nguyêt a préparé des centaines de gâteaux, considérés comme de véritables œuvres d’art. Aujourd’hui, «je peux préparer presque tous les gâteaux de manière professionnelle», a-t-elle assuré.

«Au début, les documents sur la pâtisserie étaient très rares au Vietnam. J’ai dû consulter des blogs, des sites web de l’étranger pour trouver les informations nécessaires. J’ai commandé tous mes équipements à l’étranger, et mes amis pensent que je suis folle de dépenser tant d’argent pour acheter des accessoires !», a confié Anh Nguyêt.

À 23h00, quand toute la famille est couchée, elle commence à faire ses gâteaux jusqu’à 02h00 ou 03h00 du matin. Toutes les recettes de gâteaux, de mousses, de baguettes, de pain de mie… seront testées, puis partagées avec les autres sur le forum privé Bakingfun qu’elle a créé.

Bakingfun : de la cuisine virtuelle au gâteau réel

Les macarons français sont très appréciés par cette jeune artisane.
Photo : NVCC/CVN

Bakingfun a été fondé dès les premiers jours de ses recherches sur la pâtisserie. Presque toutes ses connaissances et ses expériences accumulées dans sa conquête de la pâtisserie ont été soigneusement notées sur le forum. Ce blog est aujourd’hui une adresse habituelle pour les fans de «pâtisserie maison» afin de partager les techniques et les expériences, ainsi que les échecs.

En outre, Anh Nguyêt est toujours en ligne pour répondre en détail aux problèmes de ceux qui la suivent. «Je partage très souvent avec des pâtissiers non-professionnels, comme moi, sur les techniques, les trucs pour chaque recette. Je retiens n’importe quel secret, j’échange avec mes amis, comme ça, j’acquière plus de connaissances», a-t-elle expliqué.

Bakingfun est devenu un site de cuisine de prédilection pour les femmes de ménage et les amoureux de la pâtisserie. Dans cet espace, on peut facilement trouver les recettes et toutes les étapes de préparation d’un gâteau. En dehors de partager des recettes en ligne, Nguyêt donne également des cours de pâtisserie chez  elle. Viennoiserie, pâtisserie, pains, décorations, de facile à difficile, sont enseignés avec passion et dévouement.

Les cours ont lieu le samedi et le dimanche pendant trois mois de chaque année. Chacun, de trois à quatre heures, comprend de 10 à 12 élèves qui viennent de l’ensemble du pays, de la province de Quang Ninh (Nord) à Hô Chi Minh-Ville (Sud), en passant par Quang Binh (Centre). Le succès est tel qu’il faut s’inscrire plusieurs mois avant.

«Je suis une fidèle élève de Nguyêt depuis quelques années. Elle nous donne des informations simples et compréhensibles. Elle n’hésite pas à nous fournir des techniques et même ses secrets. C’est pourquoi je fais facilement les recettes qu’elle nous enseigne. De plus, nous sommes devenues de bonnes amies et nous partageons ensemble des pensées intimes dans la vie», a confié Xuân Mai. Au fil du temps, la passion de Nguyêt s’est transmise à de nombreuses personnes.

Des recettes aux ouvrages de référence

Bakingfun est devenu un site de cuisine de prédilection pour les femmes de ménage et les amoureux de la pâtisserie. Photo : NVCC/CVN
L’expérience et les acquis de 12 ans de confection de gâteaux ont été consignés dans Hành trình bếp bánh (Initiative d’un chef pâtissier). Un livre qui a répondu à l’attente des fans de pâtisserie. Abondamment illustré, cet ouvrage livre au public 60 recettes pâtissières que l’on ne trouve pas partout.

Anh Nguyêt a consacré 40 pages pour décrire minutieusement les trucs et techniques difficiles à maîtriser. Hành trình bếp bánh est considéré comme le «compagnon de voyage» de chaque pâtissier amateur à la conquête de ses passions.

«Le livre a été publié une première fois à 3.000 exemplaires, à 2.000 pour la deuxième édition, et à 1.000 pour la troisième. Ce n’est pas simplement un livre de pâtisserie, c’est aussi un journal personnel d’un parcours de 12 ans, avec toutes les joies, les tristesses et les soutiens de ma famille», a-t-elle souligné. Prochainement, à côté des cours de bánh trung thu (gâteaux de la mi-automne) traditionnels et modernes, Nguyêt a l’intention de rédiger un deuxième livre, sur la boulangerie cette fois.

«Je m’oriente vers le segment de la boulangerie de qualité, bonne pour la santé. Je vais mélanger des ingrédients, graines de chia, noix de macadamia, noisettes, graines de lin, pour fabriquer des pains pour les clients, surtout ceux souffrant d’un cancer ou d’une maladie du système digestif. Parce que la confection pâtissière n’est pas seulement une passion, c’est aussi une création», a partagé Nguyêt avec enthousiasme.

L’amour pour la pâtisserie de cette jeune femme en a fait une véritable artiste, qui est devenue une part de la gastronomie hanoïenne.

Thu Hà Ngô/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Son Doong, Un groupe de touristes russes vient de visiter l'une des plus belles merveilles naturelles du monde – la grotte Son Doong au Vietnam. Et il ne cesse de louer la beauté exotique et majestueuse de cette grotte, cité par Russia Today.