08/08/2021 08:33
La plupart des Vietnamiens utilisent des deux roues, moto ou bicyclette, ce qui est la meilleure façon de devenir ami avec quelqu’un, notamment en se promenant en sa compagnie sur de petits chemins sinueux.
>>Randonnées et activités de plein air au Vietnam
>>Tourisme sportif et d'aventure

Balade à vélo dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).
Photo : Nguyên Tuân/CVN

Les chemins au Vietnam sont beaux et très variés, des chemins plats des deltas à ceux torturés des régions montagneuses comme la célèbre Piste Hô Chi Minh, en passant par ceux sublimes de la région montagneuse du Nord-Est. Voyager en vélo sur les routes du Vietnam, c’est la meilleure façon de découvrir et de connaître la vie quotidienne des gens comme les magnifiques paysages des trois régions du Vietnam. En outre, voyager à vélo ou en moto n’est pas comme voyager en train, en bus ou en avion, puisque vous pouvez découvrir par vous-même et en profondeur les beautés cachées du pays. 

Tourisme à vélo

Au Vietnam, il est facile de trouver un vélo à louer qui est le moyen le plus économique de découvrir le Vietnam : on apprécie pleinement les paysages. En pédalant, les touristes peuvent découvrir les sites et les destinations comme bon leur semble. Des plages à perte de vue aux chemins isolés et déserts, en passant par les anciens villages du delta du Fleuve Rouge, les parcs nationaux et les patrimoines mondiaux... Voyager à vélo, c’est immanquablement une expérience unique.

Ainsi, les alentours de la cité municipale de Sa Pa, et plus particulièrement la vallée de Lai Châu et la montagne du Fansipan sont un challenge et un bonheur pour les amateurs sérieux ou les professionnels, qui ont en outre à leur portée toutes les richesses des ethnies minoritaires aux vêtements multicolores. À l’inverse, le débutant appréciera la clémence de la ville de Dà Lat, terre de champs luxuriants, de forêts et de douces collines, ou encore le delta du Mékong et ses chemins plats et réguliers qui conduisent au cœur d’une ruralité paisible, aux villages traditionnels de pêche ou aux célèbres marchés flottants de cette région.

Pour ceux en quête d’une vraie aventure, il est possible d’enfourcher sa bicyclette à l’assaut de la Piste Hô Chi Minh, qui mènera les touristes du Nord au Sud (ou inversement) du pays, et découvrir les paysages, la nature luxuriante et les patrimoines culturels et historiques mondiaux que le Vietnam abrite. 

Tourisme à moto

La moto est un moyen de transport idéal de découvrir la beauté infinie du Vietnam. Pour se voir délivrer un permis temporaire de conduire, le touriste doit avoir un visa touristique de trois mois et un permis de conduire. En plus, il doit se préparer à la conduite avant de partir à l’aventure. Vous serez libre alors de parcourir les routes côtières sinueuses, les routes de montagne en lacets, pour découvrir les marchés trépidants, des villages isolés, bref des lieux où peu de touristes s’aventurent. Ce sera inoubliable...   

Voyage à moto à Hà Giang (Nord).
Photo : Nguyên Tuân/CVN
  
Une ou deux semaines, c’est suffisant pour découvrir les routes montagneuses du Nord. Le voyageur peut choisir les villages reculés de la province de Hà Giang, les zones frontalières entre Sa Pa et Diên Biên Phu, ou les vallées de verdure de Mai Châu dans la province de Hoà Binh. Le long de la route Hô Chi Minh - chemin important reliant le Nord et le Sud pendant la guerre contre les Américains -, le motard pourra rencontrer des ex-soldats ayant participé à cette guerre et écouter leurs histoires. Dans le delta du Mékong, c’est la beauté des champs et la vie des paysans qui seront à l’honneur.

Le Parc national de Cat Tiên, province de Dông Nai (Sud), est une des réserves d’animaux les plus importantes du Vietnam. Il abrite gibbons, ours, éléphants, gaurs ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux. Conquérir le mont Fansipan exige trois-quatre jours de marche. D’une altitude de 3.143 m, le Fansipan est la plus haute montagne du Vietnam, et aussi de l’Indochine. Pas besoin d’équipements d’escalade mais une bonne santé et un guide sont nécessaires.

Le Centre du Vietnam est le paradis des joueurs du golf. Les passionnés de ce sport y trouvent des terrains de qualité, dans des hôtels ou à côté de belles plages. Le delta du Mékong se visite bien à vélo. Ses chemins en terre battue permettent de découvrir les vergers luxuriants, les villages des pêcheurs et les marchés flottants.

Venez au Parc national de Cuc Phuong pour observer nombre d’espèces d’oiseaux et de mammifères rares comme le langur de Delacour... Mettez votre casque et prenez la route de Dông Van - Mèo Vac puis traversez la montagne Hoàng Liên Son (Hà Giang). Les sommets et les vallées s’enchaînent sans fin. C’est sûrement le chemin le plus pittoresque en Asie du Sud-Est. 

À Mai Châu, vivez comme un habitant local et réservez un peu de votre temps pour vivre avec une famille locale dans une maison sur pilotis. Visitez un marché montagnard le dimanche pour contempler des produits artisanaux. Une vie simple mais très intéressante.

Découvrez des îles calcaires autour du parc national de Cat Bà. Allez découvrir à pied le parc national et reposez-vous sur ses plages de sable blanc. Vous serez étonné par le réseau de grottes au Parc national de Phong Nha - Ke Bàng reconnu patrimoine naturel du monde par l’UNESCO. Il s’agit d’un bel exemple de géomorphologie karstique en Asie du Sud-Est.
 
CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La peinture sur soie dans l’histoire des beaux-arts du Vietnam

Hanoï vise 10 à 12 millions de touristes en 2022 Cette année, Hanoï ambitionne d’accueillir de 10 à 12 millions de visiteurs voyageurs, dont 1,2 à 2 millions d'étrangers, pour un chiffre d’affaires total de 28.000 à 36.000 milliards de dôngs.