28/01/2019 17:33
Comme chaque année depuis une décennie, à l’approche du Nouvel An lunaire, l’hôtel Sofitel Métropole de Hanoï accueille son marché traditionnel du Têt, une reconstitution plus vraie que nature des rues commerçantes de la capitale.

>>Gâteaux de la mi-automne: le Métropole Hanoi joue la carte de la nostalgie
>>Le marché du Têt à l’hôtel Sofitel Legend Metropole Hanoi
 

Plus de 15 marques renommées proposent leurs produits au marché du Têt de Sofitel Métropole de Hanoï.


Les visiteurs découvrent les traditions vietnamiennes dans le cadre paisible des jardins intérieurs de l’hôtel, dont le calme est soudainement rompu par la sonnerie électrique d’un ancien tramway emblématique de l’Hanoï d’antan. Car cette année, l’hôtel a choisi de faire visiter son marché au rythme du tramway.

Le voyage commence à la "gare", rue Lê Phung Hiêu, où un ancien wagon a été reconstitué pour l’occasion, et se poursuit dans les halls de l’hôtel transformés en arrêts de tramway. Du modèle miniature du marché Dông Xuân au vieux quartier, en passant par le pont historique Long Biên, c’est une réelle traversée de la ville qui attend les visiteurs.
 

Les visiteurs regardent la préparation du thé vert avant d'en goûter.


"Nous vous invitons à participer au marché et acheter des cadeaux uniques et luxueux pour le Nouvel An lunaire du Cochon", a déclaré William J. Haandrikman, directeur général de l’hôtel Sofitel Métropole de Hanoï.

L’évènement est ouvert gratuitement du 26 au 31 janvier (tous les jours de 11h00 à 20h00).

Voyage dans le temps et aventure gustative

Selon le directeur de l’hôtel, plus de 15 marques renommées proposant divers produits participent cette année au marché: confiture du Têt, nourriture biologique de qualité, objets d’artisanat, vin, thé, bières connues, et même des vêtements sont réunis sur les étals.
 

La visiteuse Camille Bonvin apprend la fabrication du "banh chung" au marché du Têt de Sofitel Métropole de Hanoï.


Les visiteurs peuvent observer l’artisan Nguyên Duc Toàn (originaire du district de Thanh Oai, en banlieue de Hanoï) emballer le banh chung, fameux gâteau de riz gluant farci de viande de porc et de haricot mungo;  l’artisane Liti créer un vase de fleurs pour le Têt; la peintre Van Duong Thành dessiner.  Ils peuvent aussi admirer les œuvres calligraphiques, le to he, de petites figurines en pâte de riz gluant colorées.

Le voyage dans le temps se transforme en aventure gustative, lorsque les visiteurs dégustent des spécialités du vieux quartier de la capitale, comme le pho (soupe de nouilles à la viande de bœuf ou de poulet), le bun cha (hachis de porc grillé au vermicelle), ou encore le banh cuôn (ravioli).
 

Le stand du "mut" (des fruits confits) au marché du Têt.


"C’est la première fois que j’assiste à un marché traditionnel du Têt comme celui-là, et ça me fait très plaisirs de découvrir les traditions, la manière de faire du thé,  des plats traditionnels. On retrouve l’esprit familial des marchés vietnamiens, c’est ce que j’apprécie en venant ici", a partagé Camille Bonvin, une visiteuse française, avant d’ajouter: "En France je n’avais jamais goûté du thé vietnamien, je bois surtout du thé vert assez classique… Ce marché m’a offert l’occasion de goûter de nombreuses saveurs de thé différentes".

Harriet Paley, une Américaine, aime l’ambiance du marché à l’hôtel Sofitel Métropole de Hanoï, qu’elle qualifie de "belle expérience" au Vietnam. Elle aimerait que ses enfants aient occasion de participer à un tel marché au Vietnam.


Texte et photos: Quê Anh/CVN
 



 
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.