26/03/2020 11:44
Comme chaque année au Vietnam, le mois de mars est considéré comme le "Mois des jeunes". Ainsi, les jeunes s’affairent assidument à la tâche.
>>Une vidéo pour diffuser des informations à l'ethnie H'mông
>>Deux femmes ingénieurs créent leur ferme bio
>>Huit travaux de recherche nominés au Prix Ta Quang Buu 2020

Le don de masques de protection et de désinfectants à la population, une des activités des jeunes volontaires hanoïens. Photo : Nhât Nam/CVN

Depuis les premiers jours du mois de mars, les Hanoïens ont ainsi pu voir de nombreux jeunes volontaires, parés de leurs chemises bleues, dans de nombreuses rues de la capitale. Ces jeunes mettent en œuvre de nombreuses activités au service de la communauté.

Actuellement, l’épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19) connaît une propagation dans le monde ainsi qu’au Vietnam. Ainsi, de nombreux actes de prévention et de lutte contre le COVID-19 ont été organisés.


Les antennes de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh dans des localités du pays ont coopéré avec les autorités locales pour construire près de 1.300 "maisons du cœur", représentant un coût total de 41.200 millions de dôngs.

De plus, le programme "Dimanche vert" se tient dans l’ensemble du pays avec comme activités principales la plantation d’arbres, la collecte de déchets, le nettoyage des rues et des quartiers… Le but est d’appeler la population, notamment les jeunes, à participer aux activités de protection de l’environnement et d’adaptation au changement climatique.
 
Dans les arrondissements de Bac Tu Liêm et Long Biên, les jeunes ont ainsi offert des masques de protection et des solutions hydroalcooliques aux commerçants de plusieurs marchés traditionnels. En outre, ils ont également communiqué les mesures de prévention et de lutte contre le virus. "Désormais, je porterai plus souvent le masque de protection et conseillerai également à ma famille de les porter", partage Nguyên Thi H, une vendeuse au marché Phuc Dông, arrondissement de Long Biên.

Selon Chu Thi Hà Phuong, secrétaire de l’Union des jeunes communistes Hô Chi Minh pour le quartier de Phuc Diên, arrondissement de Bac Tu Liêm, ce quartier dispose de plusieurs marchés traditionnels. "Nombreux sont les commerçants qui continuent à ne pas porter systématiquement de masque de protection contre le COVID-19. Ainsi, les jeunes volontaires de l’arrondissement en ont distribué gratuitement, ainsi que des désinfectants. En outre, nous avons lancé de nombreuses activités pour la protection de l’environnement dont la plantation d’arbres, le nettoyage des marchés traditionnels et des rues, etc.", explique-t-elle.

Don de sang

Des jeunes de Hô Chi Minh-Ville participent aux programmes de don de sang.
Photo : Thanh Vu/VNA/CVN

Outre la prévention et la lutte contre le COVID-19, les jeunes des arrondissements de Hoàng Mai et Hà Dông ont également lancé des programmes de don de sang.

L’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh pour le district de Dông Anh, en banlieue de Hanoï, a quant à elle organisé une cérémonie de plantation d’arbres et mis en chantier une "maison du cœur" en faveur des élèves démunis du village de Lê Xa, commune de Mai Lam.

Dans le district de Thanh Tri, un terrain de jeux pour enfants a également été mis en chantier par les jeunes locaux. "Avec un esprit de solidarité, de créativité et de dynamisme, les jeunes hanoïens organisent souvent des activités communautaires à l’année, pas uniquement en mars", affirme Nguyên Ngoc Viêt, secrétaire de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh-Ville pour Hanoï.

Hoàng Phuong/CVN
 
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai