03/03/2019 08:41
Après les succès de la génération 8X (jeunes nés dans les années 1980), celle des 9X est en passe de prendre l’ascendant, avec quelques faits d’armes remarquables. Le volley-ball féminin vietnamien devrait ainsi pouvoir émerger au niveau international.
>>"Donner pour recevoir", nouvelle maxime du volley-ball vietnamien
>>Volley-ball: deux tournois internationaux attendus au Vietnam

Trân Thi Thanh Thuy, prodige du volley-ball vietnamien.
Photo: CTV/CVN

Grâce à la stratégie accordant la priorité à la formation des jeunes sportifs des clubs, ces dernières années, le volley-ball féminin vietnamien a vu émerger pas mal de pépites. Illustration avec l’évolution et le renouvellement du personnel dans la sélection nationale.

En 2014, quand Pham Thi Kim Huê, Nguyên Thi Ngoc Hoa, Hà Thi Hoa, Pham Thi Yên et Dô Thi Minh étaient au pic de leur carrière, le staff est parvenu à dénicher de nouveaux talents dont Trân Thi Thanh Thuy (née en 1997), Hà Ngoc Diêm (1994), Lê Thanh Thuy (1995) et Dinh Thi Thuy (1998). Cinq ans plus tard, ces joueuses de la génération 9X se retrouvent comme un poisson dans l’eau en raison des expériences qu’elles ont emmagasinées lors des compétitions internationales.

Des diamants du volley-ball

À 22 ans, Trân Thi Thanh Thuy est l’un des piliers du club VTV - Binh Diên Long An depuis des années, avec lequel elle a remporté le Championnat du Vietnam 2017. Cette jeune femme originaire de la province de Binh Duong (Sud) a aussi été élue Jeune sportif prometteur et Meilleur joueur de volley-ball du Vietnam à plusieurs reprises. Sous le maillot du club Attack Line, elle a fait parler d’elle au Championnat de Taïwan (Chine) 2017, en marquant au total 147 points (elle s’est classée deuxième en termes de points gagnés par une individuelle, ndlr) et en figurant dans l’équipe idéale de ce championnat. Mesurant 1,93 m, elle s’est faite également une réputation auprès des chasseurs de têtes de plusieurs clubs étrangers.

Sur la carte du volley-ball mondial, le Vietnam est de plus en plus reconnu.
Photo: Minh Quyêt/VNA/CVN

"Thanh Thuy est une surdouée et un diamant du volley-ball vietnamien. Je crois qu’elle sera connue en Asie dans un avenir proche parce que maintenant elle fait partie des meilleures joueuses d’Asie du Sud-Est", explique Nguyên Quôc Vu, entraîneur du club VTV - Binh Diên Long An.

Comme Thanh Thuy, les entraîneurs de la sélection nationale voient en Hà Ngoc Diêm une future grande joueuse de volley-ball. À 25 ans et mesurant 1,77 m, elle maîtrise bien ses émotions en compétition. Elle peut sauter haut (hauteur d’attaque 3,1 m) et frapper le ballon très fort vers le sol de côté. Cela lui a permis d’enregistrer des résultats au sein des clubs Thông Tin Liên Viêt Post Bank, Télévision de Vinh Long, etc.

"Le volley-ball est un sport qui demande du temps d’entraînement. Pour avoir des joueurs compétitifs lors des tournois internationaux, nous devons les former constamment et à long terme. Concrètement de quatre à huit ans", estime Lê Tri Truong, secrétaire général de la Fédération vietnamienne de volley-ball.

Objectifs ambitieux pour l’année 2019

Selon lui, l’objectif du volley-ball vietnamien est que les sélections nationales masculine et féminine puissent remporter l’argent aux Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games) 2019 organisés aux Philippines. Cette année, l’équipe nationale junior participera au tournoi d’Asie des moins de 23 ans. Ces joueurs constitueront le noyau de la sélection nationale qui prendra part aux SEA Games 2021.

"Nous avons élaboré un plan pour décrocher l’or aux SEA Games 2021 qui auront lieu au Vietnam, répondant aux souhaits des supporters. Nous avons deux ans de préparation pour nous confronter avec la Thaïlande et l’Indonésie (deux pays d’Asie du Sud-Est où le volley-ball se développe fortement et est entré dans la cour des grands, ndlr), et faire de cet objectif une réalité", remarque Lê Tri Phuong.

Et de poursuivre: "Beaucoup de mesures ont été proposées, dont la recherche d’entraîneurs professionnels dévoués qui peuvent travailler continuellement avec les sélections nationales de 2019 à 2021".

À son avis, si le volley-ball vietnamien adopte une stratégie à long terme et bénéficie de bons investissements, les sélections nationales pourront se hisser à un niveau plus élevé. Il est important de développer des modèles de formation efficaces afin de les reproduire dans différentes localités du pays. À l’avenir, les sélections nationales porteront les espoirs d’une émergence au niveau international.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.