13/04/2018 23:38
Le géant de l'automobile Volkswagen, doit présenter vendredi 13 avril, au lendemain de la nomination de son nouveau patron, ses idées pour une mutation profonde d'un groupe toujours miné par le scandale du diesel.

>>Volkswagen s'apprête à changer de patron et de cap
>>Volkswagen annonce des "changements", le patron donné sur le départ

 

Herbert Diess, le nouveau patron de Volkswagen, lors d'une conférence de presse au siège du groupe à Wolfsburg, le 13 avril. Photo: AFP/VNA/CVN


Herbert Diess, qui dirigeait jusqu'ici la seule marque VW, prend les rênes d'une entreprise qui vit une interminable crise depuis qu'elle a admis en 2015 avoir trafiqué 11 millions de ses voitures diesel pour masquer le niveau réel de leurs émissions d'oxydes d'azote (NOx), un gaz associé à des troubles respiratoires et cardiovasculaires.

Sa mission, a-t-il dit dans un communiqué jeudi soir 12 avril, est de réorganiser l'entreprise aux 12 marques, alors qu'elle est face à "une période de profond bouleversement".

Une conférence de presse de dirigeants de l'entreprise est prévue à Wolfsburg, siège du groupe, à 08h30 GMT.

Véhicules électriques ou hybrides, numérisation, nouveaux services de mobilité: M. Diess, qui a la réputation d'un "tueur de coûts", doit organiser ces virages, alors que l'avenir du diesel, longtemps produit stratégique, semble compromis.

Malgré le coût faramineux du scandale des émissions polluantes - jusqu'ici 25 milliards d'euros - Diess peut s'appuyer sur la bonne santé du groupe qui a réussi à rester en 2017 numéro 1 mondial devant le japonais Toyota.

Avec 11,35 milliards d'euros, le bénéfice net du groupe a en effet plus que doublé en 2017 par rapport aux 5,4 milliards d'euros de 2016. L'année du scandale, le groupe avait connu une perte inédite d'1,6 milliard d’euros en raison des lourdes provisions du dieselgate.

Son prédécesseur, Matthias Müller, qui a été officiellement débarqué jeudi 12 avril mais dont le départ était annoncé par toute la presse allemande depuis des jours, avait déjà entrepris une restructuration massive tournée vers l'électrification et la réduction des dépenses.

Contrairement à Müller, Diess n'a pas fait sa carrière au sein du constructeur de la Golf et n'est donc a priori pas dans le viseur de la justice. Transfuge de BMW, il était en effet arrivé chez VW juste avant que n'éclate le scandale des émissions polluantes.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.