25/10/2019 11:31
Volkswagen a présenté jeudi 24 octobre la nouvelle Golf, gamme la plus vendue de son histoire, nécessaire pour assurer la coûteuse mutation du groupe mais qui a perdu de sa superbe face à la montée en puissance de l'électrique et des SUV.
>>Volkswagen face au premier méga-procès de clients en Allemagne
>>Dieselgate : Volkswagen affronte ses clients devant la justice allemande

La nouvelle Golf 8, dévoilée par Volkswagen à Wolfsburg, le 24 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

"La Golf est un classique intemporel", a lancé au siège du constructeur à Wolfsburg son patron, Herbert Diess, avant l'entrée sur scène de la huitième édition de cette berline iconique, vendue à plus de 35 millions d'exemplaires depuis ses débuts en 1974.

Le lancement est cependant plus sobre que celui en septembre de l'ID.3, le premier modèle d'un pari à 30 milliards d'euros sur la voiture tout électrique.

Et rien à voir non plus avec la somptueuse présentation de la Golf précédente il y a plus de sept ans dans un musée berlinois privatisé : depuis, le monde automobile et Volkswagen ont été secoués.

D'un côté, le scandale des moteurs diesel truqués, dont Volkswagen peine à se relever, éclate en 2015 ; de l'autre, plus récemment, les nouvelles normes européennes d'émissions de CO2 contraignent les constructeurs à l'électrification au moment où le ralentissement conjoncturel précipité par les guerres commerciales se fait sentir.

Si la Golf, deuxième grand modèle à définir Volkswagen après la Coccinelle, est depuis des décennies "un symbole du succès" du constructeur, sa fonction est aujourd'hui surtout de "rapporter de l'argent", résume Stefan Bratzel, directeur du Center of Automotive Management.

Volkswagen le martèle : l'avenir ne reposera pas sur les moteurs à combustion, mais sur l'électrique, dont plus de 70 modèles électriques seront commercialisés d'ici 2028.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.