15/02/2020 10:54
Un chat qui court derrière les souris : rien de plus normal. Et cela depuis que chat et souris existent. Une bien amusante légende en vérité.
>>Trois unis à jamais
>>Le Génie de la pluie et le crapaud
>>Les Génies du vent et de la foudre

L’Empereur de Jade a créé le chat pour attraper la souris qui n’arrête pas de piller les greniers de l’homme. Photo : CTV/CVN

Ngọc Hoàng (Empereur de Jade), le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais magnifique. Dans le palais, il y avait des greniers énormes, débordant de riz et autres denrées. Malheureusement, il y avait des voleurs partout, pas seulement sur la Terre, et les voleurs célestes n’étaient pas moins avides et sans vergogne que ceux qui vivent ici avec nous. C’est pour cette raison que l’empereur essayait de trouver un garde pour surveiller ses réserves alimentaires.

Souris gourmande

L’empereur réfléchissait depuis longtemps à qui il pourrait confier une responsabilité si importante. C’est alors que le nom d’un dieu modeste, Thử Thần, lui vint à l’esprit. "Oui, se dit l’empereur, Thử Thần est le meilleur candidat pour ce travail". Il ordonna immédiatement à son ambassadeur de le convoquer. Quand il arriva, l’empereur lui donna un gros trousseau de clés et lui dit : "À partir de maintenant, toi, dieu Thử, tu es le mandarin suprême de tous les gardes impériaux. Mes greniers contiennent suffisamment de grain pour tout le monde, et ils doivent rester ainsi. Ferme-les tous à clé soigneusement et entoure-les de sentinelles de sorte que pas un seul grain de riz ne soit perdu. Sois sur tes gardes jour et nuit !".

Bien que Thử Thần n’ait pas du tout été enthousiaste pour ce nouveau poste, il s’inclina devant l’empereur. "Qu’il en soit fait selon vos désirs, Majesté !". Malheureusement, l’empereur avait eu tort de choisir Thử Thần qui n’était pas du tout digne d’une telle responsabilité. Il manquait de tout sens de l’honneur et il était encore plus avide que les voleurs. Il ouvrit les greniers à la fois à ses amis et à ceux qu’il voulait comme nouveaux amis. Il vola du riz pour soudoyer ceux qui l’attrapaient, pour qu’ils gardent le silence. Il apporta du riz aux autres dieux pour les corrompre. Il s’aperçut aussi qu’il pouvait obtenir de l’or et des pierres précieuses en échange du riz, et il vola de plus en plus, afin de pouvoir devenir encore plus puissant et gagner de l’influence.

L’Empereur de Jade finit par apprendre la conduite de Thử Thần. Il entra dans une rage si terrible qu’il cassa trois vases précieux. Quand les gardes amenèrent Thử Thần au trône impérial, l’empereur se mit à hurler : "Dieu malhonnête ! Tu as abusé de ma confiance de la manière la plus honteuse ! Au lieu de garder et protéger mon bien, tu m’as volé pour acquérir des amis et des biens. Je ne te veux plus ici dans mon empire céleste. À partir de ce jour, tu vivras sur la Terre à jamais. Je te condamne, Thử Thần, à devenir un tout petit animal. Tu auras le museau pointu, deux petits yeux noirs, le poil gris et une vilaine queue. Tu devras courir dans tous les sens, jour et nuit, pour trouver à manger". C’est ainsi que l’Empereur de Jade créa la souris.

Griffes de chat

Thử Thần, changé en souris, n’avait pas compris la leçon. Bien qu’il ait été expulsé des cieux et transformé en un petit animal, il continua à voler. Son nouveau petit corps lui permettait de passer dans les fissures les plus étroites et dans les plus petits trous. Il pouvait entrer dans n’importe quelle maison, dans n’importe quel grenier. Il mangeait tout ce qu’il pouvait se mettre sous la dent. Bien qu’il préfère toujours le riz, cela ne lui suffisait pas. Il devint si avide qu’il grignotait les vêtements des gens, les livres, les nattes et les chapeaux de paille, les outils en bois, les sols, les murs - tout ce qu’il trouvait.

Thử Thần a été changé en souris à cause de son vol continu.
Photo : CTV/CVN

Il ne fallut pas longtemps pour que les gens comprennent qu’ils avaient un nouvel ennemi parmi eux. L’astucieuse petite bête était à peine visible, mais la destruction qu’elle laissait derrière elle était réelle : il y avait de moins en moins de nourriture. L’animal au poil gris était impitoyable. Les gens devinrent bientôt si affamés et désespérés qu’ils allèrent voir Thổ Công, le Dieu de la cuisine, pour se plaindre et l’implorer de son aide. "Nous allons mourir, gémirent les gens. Bientôt, il n’y aura plus rien que les souris". Thổ Công réfléchit à la question pendant un moment. Puis il dit : "Bon, je vais aller voir l’Empereur de Jade le jour du Têt pour lui faire un compte-rendu de nos dires. Je lui parlerai de vos problèmes et je lui demanderai de rappeler Thử Thần à l’empire céleste".

Thổ Công s’agenouilla devant l’Empereur dans le palais impérial, les yeux respectueusement baissés. Il présenta son rapport et plaida pour le retour de Thử Thần. L’empereur secoua la tête. "Quoi, faire revenir ce voleur dans mon empire ? Et le laisser m’appauvrir par la même occasion ? Non et non, je ne veux même pas penser qu’il puisse m’approcher". Mais le Dieu de la cuisine persista.

"Ayez du cœur, seigneur céleste, vos greniers ont toujours été infiniment pleins et ils le sont toujours. Mais l’homme ? Il est pauvre. Il est debout du matin au soir, travaillant dur malgré la chaleur du soleil, malgré le froid de la pluie, peinant dans les champs pour se nourrir et faire vivre ses enfants. Si vous laissez Thử Thần sur la Terre, mon seigneur, le jour viendra où il y aura tant de souris qu’il n’y aura plus un seul grain de riz pour l’homme. Où l’homme ira-t-il chercher sa subsistance ? Les gens mourront et toute la Terre sera dévastée et déserte".

Ngọc Hoàng fronça les sourcils et réfléchit un moment. "Tu as raison, Thổ Công. Les souris doivent arrêter de piller les greniers de l’homme, mais je ne veux pas non plus de Thử Thần ici. Peut-être ai-je trouvé la solution. Tout le monde connaît la haine profonde qui existe depuis toujours entre Thử Thần et un autre dieu, Miêu Thần. Je l’enverrai sur la Terre aussi. Je l’y enverrai combattre Thử Thần partout où il le verra. Je donnerai à Miêu Thần toutes les armes dont il a besoin. Je lui donnerai un corps rapide et des muscles forts pour attraper Thử Thần facilement. Je lui donnerai des griffes puissantes pour agripper Thử Thần. Je lui donnerai la vue perçante pour pouvoir voir Thử Thần dans la plus noire des nuits. Et je lui donnerai des dents acérées pour pouvoir manger toutes les souris qu’il attrape". Et c’est ainsi que l’Empereur de Jade créa le chat.

Et depuis ce temps-là, les chats courent sans cesse derrière les souris gourmandes.

Ông Ngoai/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
Trois unis à jamais [24/01/2020 18:35]
Le Génie du riz [04/01/2020 12:00]
La légende du ver à soie [29/12/2019 09:38]
Gióng, le héros de fer [21/12/2019 13:30]
Éternelle attente [15/12/2019 13:15]
L’ombre du père [30/11/2019 08:25]
Une si belle amitié [24/11/2019 13:30]
Espace francophone
Visite culturelle pour les diplomates à Hanoï

Trà Su : bienvenue dans le paradis vert ! Considérée comme le poumon vert du Sud-Ouest du Vietnam, la forêt de cajeputiers de Trà Su est devenue une destination très prisée des amoureux de la nature. Une excursion mémorable à faire sur une journée.