22/03/2018 16:29
Placée sous le thème "La langue française, notre trait d’union pour agir", la Journée internationale de la Francophonie 2018 a été fêtée en grande pompe un peu partout dans l’ensemble du pays. Tour d’horizon.
>>L’ONU estime que 274 millions de personnes parlent le français à travers le monde
>>Macron présente sa vision d'une Francophonie "décomplexée"
>>Journée festive en l'honneur de la Francophonie

La Journée internationale de la Francophonie a été fêtée le 16 mars à Hanoï.
Photo : Van Diêp/VNA/CVN

La célébration officielle de la Journée internationale de la Francophonie a eu lieu le 16 mars à Hanoï. Elle a été organisée par le ministère vietnamien des Affaires étrangères (AE), l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le Groupe des ambassades, délégations et institutions francophones au Vietnam (GADIF). Un évènement qui nous permet de témoigner "notre attachement aux nobles valeurs véhiculées par une belle langue que nous aimons : le français", comme l’a affirmé le vice-ministre des AE, Hà Kim Ngoc.

Adama Ouane, administrateur de l’OIF, a mis l’accent sur l’importance de la Francophonie : "Depuis le 20 mars 1970, année de sa création, la Francophonie intergouvernementale est une aventure humaine qui s’est rapprochée de son objectif de rassembler dans une même communauté les peuples unis par le français".

À cette occasion, le GADIF a remis, comme chaque année depuis 2008, le Prix d’Honneur et le Prix Jeunesse de la Francophonie. Les lauréats sont respectivement Trinh Van Minh, ancien doyen du Département de gestion de l’éducation de l’Université de l’éducation (Université nationale de Hanoï) ; et Trân Thi Nguyên Ny, enseignante-chercheuse à la Faculté d’odonto-stomatologie de l’Université de médecine et de pharmacie de Hô Chi Minh-Ville.

La fête "Couleurs culturelles", organisée le 17 mars par les professeurs et étudiants du Département de français de l’Université de langues et d’études internationales, relevant de l’Université nationale de Hanoï (ULEI-UNH), a constitué, quant à elle, une véritable journée festive à l’attention de tous les francophones.

Cette manifestation est devenue depuis ces dernières années une activité annuelle dudit Département pour célébrer la Journée internationale de la Francophonie. Pour cette 4e édition, les professeurs et étudiants ont mis en place une ambiance détendue et notamment un espace purement francophone où les jeunes vietnamiens et étrangers ont pu se rencontrer et partager leur passion pour la langue de Molière et la diversité culturelle au sein de la communauté francophone au Vietnam. "Notre fête est effectivement honorée de votre présence, une présence hautement significative, qui illustre parfaitement le message de la Francophonie pour cette année - La langue française, notre trait d’union pour agir", a affirmé Nguyên Xuân Long, vice-président de l’ULEI-UNH, en remerciant la participation chaleureuse des ambassades et des institutions francophones au Vietnam à la fête “Couleurs culturelles".

Manifestations dans le Sud

Lors de la Fête de la Francophonie, tenue le 18 mars à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Truong Giang/CVN

À Hô Chi Minh-Ville, environ 4.000 francophones ont participé à la Fête de la Francophonie, tenue le 18 mars au Jardin botanique de la ville. L’événement s’est vu honoré de la présence d’Adama Ouane, administrateur de l’OIF. D’après lui, les festivités en l’honneur de la Journée internationale de la Francophonie ont pour objectif de "célébrer la langue française, son génie, sa créativité infinie et ses valeurs de paix, de solidarité, d’égalité et de respect de la diversité culturelle".

"Je profite de cette occasion pour faire passer un message d’amitié aux Vietnamiens qui, par leurs démarches, permettent à la langue française de vivre et de se développer dans le pays", a-t-il déclaré.

Cette année, Bên Tre a eu l’honneur d’organiser, les 10 et 11 mars, la 21e édition de la Fête de la Francophonie dans le delta du Mékong. Un ensemble de spectacles a été interprété par des élèves et étudiants francophones venus d’une quinzaine d’établissements de la région.

"Ces dernières années, les bourses d’études octroyées par le gouvernement français aux étudiants vietnamiens et l’envoi de stagiaires, de bénévoles français et francophones au Vietnam ont contribué à stimuler l’enthousiasme autour de l’apprentissage du français", a déclaré le Dr Nguyên Van Huân, directeur adjoint du Service de l’éducation et de la formation de Bên Tre.

Cependant, selon lui, dans le contexte où l’anglais domine le monde professionnel, "il faudra davantage d’aides, de compréhension, d’échanges, d’expertise comme d’investissements pour promouvoir l’enseignement et l’apprentissage du et en français".

"Le français, langue de communication internationale et langue culturelle, aura certainement une place de choix dans le cœur des élèves et étudiants", a estimé Nguyên Huu Phuoc, vice-président du Comité populaire provincial de Bên Tre. "Mais pour cela, il faudra davantage de soutiens des partenaires et organisations francophones", a-t-il conclu.

Vân Anh - Hông Anh - Truong Giang/CVN
 
Source: CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Dà Nang: festival de feux d’artifice 2019 Le Festival de feux d’artifice de Dà Nang (DIFF) 2019 aura lieu du 1er juin au 6 juillet 2019, avec la participation des équipes venant du Vietnam, de Russie, du Brésil, de Belgique, de Finlande, d’Italie, du Royaume-Uni et de Chine.