17/03/2018 00:39
Les passionnés de la langue française se sont réunis le 16 mars au Centre des conférences internationales à Hanoï pour célébrer la Journée internationale de la Francophonie (20 mars). Une occasion pour honorer les valeurs de la communauté francophone.

>>Célébration dans le delta du Mékong
>>L’Université de Hanoï offre un avant-goût des festivités
>>La langue française - notre trait d’union pour agir

Le groupe de jazz suisse Nu Bass et les élèves de l’École primaire Doàn Thi Diêm (Hanoï) ont eu l’honneur d’animer la célébration de la Fête de la Francophonie 2018, le 16 mars, à Hanoï. L’événement a été placé sous les auspices du ministère vietnamien des Affaires étrangères, de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et du Groupe des ambassades, délégations et institutions francophones au Vietnam (GADIF).
 

Un numéro artistique des élèves de l'École primaire Doàn Thi Diêm (Hanoï) pour céléber la Fête de la Francophonie.


La Fête de la Francophonie nous permet de témoigner de "notre attachement aux nobles valeurs véhiculées par une belle langue que nous aimons : le français", a affirmé le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Hà Kim Ngoc lors de la cérémonie de célébration de la Journée internationale de la Francophonie 2018. Le diplomate a également félicité les résultats encourageants obtenus par la communauté francophone.

"Durant la dernière année, avec ses 84 membres et observateurs, la Francophonie a réalisé de grandes avancées dans ses efforts pour devenir une communauté des solutions, à travers des projets innovants, de nouvelles approches et de pratiques utiles afin de trouver des réponses concrètes aux différents défis", a-t-il souligné.


"L’OIF a progressivement affirmé son rôle et a eu des contributions importantes dans le maintien de la paix et de la stabilité, dans la promotion du droit international, du développement pacifique au sein de l’espace francophone", a poursuivi Hà Kim Ngoc. Il a également exprimé ses satisfactions devant le développement des relations de coopération entre le Vietnam et la communauté francophone. Ces relations continuent à s’intensifier dans plusieurs domaines : économie, politique, culture, langue, éducation et formation, jeunesse…
 

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Hà Kim Ngoc s'est fécilité des résultats satisfaisants obtenus par la communauté francophone.


La réalisation de la Stratégie économique francophone adoptée au Sommet de Dakar se poursuit au Vietnam à travers des projets de coopération économique tripartite avec des pays africains. Le Vietnam a participé à l’initiative de l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix et, en 2017, a envoyé du personnel à la mission de maintien de la paix des Nations unies en Centrafrique, contribuant ainsi aux efforts communs pour maintenir de la paix et la stabilité dans l’espace francophone.

Les peuples unis par le français


S’exprimant lors de la célébration, Adama Ouane, administrateur de l’OIF, a insisté : "Depuis le 20 mars 1970, année de sa création, la Francophonie intergouvernementale est une aventure humaine qui s’est rapprochée de son objectif de rassembler dans une même communauté les peuples unis par le français". La Francophonie est aujourd’hui une organisation connue, reconnue et moderne, "qui agit au quotidien, dans ses nombreux champs d’intervention et d’expertise qui sont politiques, diplomatiques, culturels, éducatifs…", a poursuivi Adama Ouane. Dans le domaine économique, le rôle de la Francophonie "est de signaler et de renforcer des opportunités, de mettre des partenaires en présence, de susciter des liens, d’aider à consolider l’environnement des affaires et à créer des conditions optimales", a précisé l’administrateur.
 

L'administrateur de l’OIF, Adama Ouane, a rappelé les valeurs de la Francophonie.


Adama Ouane a également félicité l’ambiance festive de la Fête de la Francophonie 2018 dans l’ensemble du Vietnam. "Plusieurs milliers d’élèves, d’étudiants, de professeurs de français et le grand public assisteront à des projections de films, à des concerts, à des expositions d’art et bien d’autres événements à Hanoï, Huê, Cân Tho, Hô Chi Minh-Ville et Dà Lat…". Cette année, la Fête de la Francophonie est placée sous le thème "La langue française, notre trait d’union pour agir".

Deux personnalités à l’honneur


La vitalité de la Francophonie au Vietnam se fonde sur l’engagement d’enseignants, d’artistes ou d’acteurs de la vie économique et sociale. Ils témoignent que la langue française est une passion et un facteur de réussite et de facilitation dans l’exercice de leurs activités. Créés en 2008, les prix du GADIF sont attribués chaque année à deux lauréats. Cette année, le Prix d’honneur de la Francophonie a été remis à Trinh Van Minh, ancien doyen du Département de gestion de l'éducation de l’Université de l’éducation, relevant de l’Université nationale de Hanoï, pour ses contributions à la promotion de la langue française et à la défense des valeurs de la Francophonie lors de sa carrière.

"Cette honneur est d’autant plus grande pour moi en cette année 2018, car c’est ma 40e année de mon parcours académique", a affirmé Trinh Van Minh qui est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages et d’une trentaine d’articles en langue française publiés dans les revues internationales et nationales. Il est invité à plusieurs reprises à donner les cours en France. Trinh Van Minh est également président du Conseil d’orientation et d’accompagnement du Centre régional francophone d’Asie-Pacifique (CREFAP) et membre du Conseil scientifique de l’Agence universitaire de la Francophonie.

Le Prix Jeunesse de la Francophonie a été offert à Trân Thi Nguyên Ny, enseignante-chercheuse à la Faculté d’odonto-stomatologie de l’Université de médecine et de pharmacie de Hô Chi Minh-Ville.
 

Le GADIF a remis les prix francophones à deux lauréats : Trinh Van Minh (1er à gauche) et Trân Thi Nguyên Ny (3e à gauche).


À rappeler que la "famille" francophone ne cesse de grandir. Entre 2010 et 2014, le nombre de locuteurs de français de par le monde est passé de 220 millions à 274 millions. Avec les nouvelles adhésions au Sommet d’Antananarivo (Madagascar) en novembre 2016, l’OIF compte désormais 84 États et gouvernements, dont sept appartiennent à la région Asie-Pacifique : quatre membres à part entière (le Cambodge, le Laos, le Vanuatu et le Vietnam), deux observateurs (la Thaïlande et la République de Corée) et un membre associé (la Nouvelle-Calédonie).
 

Texte et photos : Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.