24/11/2020 09:27
Bombe diplomatique lundi 23 novembre au Moyen-Orient avec la première visite révélée d'un chef de gouvernement israélien en Arabie saoudite, en l’occurrence Benjamin Netanyahu qui y a rencontré en secret ce weekend le prince héritier Mohammed ben Salmane, selon des sources israéliennes.

>>Bahreïn - Israël : normalisation des relations
>>Russie - Arabie saoudite : discussion sur le COVID-19 et les accords pétroliers
 

Portraits du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (gauche) et du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane.
Photo : AFP/VNA/CVN


La rencontre entre Benjamin Netanyahu et Mohammed ben Salmane a ensuite été démentie par un responsable saoudien mais, selon la presse israélienne et une source gouvernementale qui a confirmé à l'AFP, M. Netanyahu s'est envolé dimanche soir 22 novembre dans un jet privé avec Yossi Cohen, le chef du Mossad - les services de renseignements extérieurs israéliens -, pour se rendre à Nenom, ville futuriste située dans le Nord-Ouest de l'Arabie saoudite, près d'Israël.


Interrogé lundi 23 novembre au Parlement par un membre de son parti lui ayant dit : "Monsieur le Premier ministre, nous avons entendu dire que vous aviez fait une visite en Arabie saoudite", M. Netanyahu a rétorqué, sans nier : "Êtes-vous sérieux? Je n'ai jamais commenté ce genre de choses".

En août, le Premier ministre avait déjà affirmé qu'il y a "beaucoup" de "rencontres non médiatisées avec des leaders arabes et musulmans pour normaliser les relations avec l'
État d'Israël" sans toutefois détailler la liste de ces entretiens.

De son côté, le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Fayçal ben Farhane, a soutenu lundi 23 novembre sur Twitter qu'"aucune réunion de ce type n'a eu lieu" dimanche 22 novembre en Arabie saoudite. "Les seuls responsables présents étaient américains et saoudiens", a-t-il asséné.

Selon la presse israélienne et un haut responsable contacté par l'AFP, Benjamin Netanyahu s'est notamment entretenu avec le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo qui était bien en Arabie saoudite et a écrit sur son compte Twitter avoir eu des entretiens "constructifs" à NEOM avec Mohammed ben Salmane, dirigeant de facto du royaume saoudien.

"Notre partenariat sécuritaire et économique est fort et nous allons continuer à le développer afin de contrer l'influence nocive de l'Iran dans la région", a ajouté M. Pompeo, qui a fait ces derniers jours une tournée au Moyen-Orient au cours de laquelle il a visité Israël.

Israël a annoncé ces derniers mois des accords de normalisation de ses relations avec les 
Émirats arabes unis, Bahreïn, mais aussi le Soudan, sous le parrainage des États-Unis du président Donald Trump, un allié clé de M. Netanyahu qui doit quitter ses fonctions, comme M. Pompeo, en janvier.

"Dans toutes mes années à titre de Premier ministre, je n'ai épargné aucun effort pour renforcer et élargir le cercle de la paix. Et avec l'aide de Dieu, nous y parvenons avec nos voisins, avec les 
Émirats, Bahreïn et le Soudan et j'espère que ce cercle continuera de croître", a déclaré lundi M. Netanyahu.

À ce propos, une délégation israélienne se rendait lundi 23 novembre au Soudan pour la première fois depuis l'accord de normalisation, le 23 octobre, entre les deux pays, a indiqué à l'AFP un responsable israélien.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La Russie lève les restrictions de voyage pour le Vietnam, la Finlande, le Qatar et l’Inde Le Premier ministre russe Mikhaïl Vladimirovitch Michoustine a signé le 25 janvier un décret selon lequel la Russie lève les restrictions à l’entrée sur son sol pour les citoyens de la Finlande, du Vietnam, de l’Inde et du Qatar à partir du 27 janvier.