04/09/2018 18:52
Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, effectuera du 5 au 8 septembre une visite officielle en Russie, sur invitation du président russe Vladimir Poutine.
>>Le secrétaire général du PCV attendu en Russie
>>Exportations en Russie: les téléphones et accessoires en tête
 
Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyên Phu Trong. 
Photo: VNA/CVN
La visite du secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong, se déroule au seuil du 25e anniversaire de la signature du Traité sur les principes fondamentaux des relations d’amitié Vietnam - Russie en 2019 et du 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Vietnam - Russie en 2020.

L’URSS fut l'un des premiers pays  à établir des relations diplomatiques avec le Vietnam, le 30 janvier 1950, créant ainsi une base pour l’amitié étroite et la bonne coopération entre les deux pays après.

Les relations entre le Vietnam et l’URSS d’hier, et la Russie d’aujourd’hui, ont surmonté tous les défis du temps et toutes les évolutions de l’histoire.

Après l’effondrement de l’URSS (en décembre 1991), la coopération multiforme mutuellement avantageuse entre le Vietnam et la Russie a continué d’être prise en considération et de se développer fortement et intégralement. La signature du Traité sur les principes fondamentaux des relations d’amitié entre le Vietnam et la Russie le 16 juin 1994, à l’occasion de la visite en Russie du Premier ministre vietnamien Vo Van Kiêt, a ouvert une nouvelle étape de développement dans les relations bilatérales.

Ensuite, des visites de hauts dirigeants des deux pays ont eu lieu régulièrement, notamment celle en Russie du président du Vietnam Trân Duc Luong en août 1998 qui a dynamisé la coopération multisectorielle bilatérale. C’était pour la première fois que le président russe Boris Yeltsin affirmait que la Russie considérait le Vietnam comme un partenaire stratégique en Asie du Sud-Est.

Les liens politiques ne cessent de se consolider

Le cadre des relations Vietnam - Russie au XXIe siècle a été officialisé par la signature de la Déclaration commune sur leur Partenariat stratégique à l’occasion de la visite au Vietnam du président russe Vladimir Poutine du 28 février au 2 mars 2001. Les liens politiques Vietnam - Russie n’ont cessé de se consolider. Le 27 juillet 2012, le Vietnam et la Russie ont publié la Déclaration commune sur l’intensification de leur partenariat stratégique intégral. Les deux pays ont signé une trentaine de documents, une base juridique solide pour le développement de la coopération et de l’amitié bilatérale dans la nouvelle étape.

Depuis 2008, le Vietnam et la Russie ont établi le mécanisme de dialogue stratégique en matière de diplomatie, de défense et de sécurité annuel au niveau de vice-ministre permanent des Affaires étrangères (AE), en 2013, celui de dialogue stratégique au niveau de vice-ministre de la Défense. En outre, les deux parties ont mené les consultations politiques périodiques au niveau de vice-ministre des AE dans le cadre de la coopération entre les deux ministères des AE. Elles ont partagé les mêmes points de vue sur plusieurs questions internationales et régionales, ont étroitement collaboré et se sont soutenues sur les forums internationaux, dont l’ONU, l’APEC, l’ASEM, l’ARF.

Le riz, l'un des produits d'exportation phares du Vietnam en Russie.
Photo: Vu Sinh/VNA/CVN

Ces derniers temps, bien que la coopération économique et commerciale entre le Vietnam et la Russie se développe de façon dynamique, elle n’est pas encore  à la hauteur des potentiels. Le mécanisme de Comité intergouvernemental sur la coopération économique, commerciale, technico-scientifique a été créé en 1992 et a été porté au niveau de vice-Premier ministre en 2011. Les sessions du Comité intergouvernemental sont annuellement organisées. Un conseil des entreprises Vietnam - Russie a été également établi afin d’assister la promotion commerciale et de l’investissement pour la communauté des entreprises des deux pays. En 2007, le Vietnam et la Russie ont reconnu respectivement leur statut d’économie de marché.

Le commerce bilatéral a fortement augmenté, notamment depuis l'entrée en vigueur en octobre 2016 de l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union économique eurasiatique. Avec la mise en œuvre de cet accord, l’objectif de porter le commerce bilatéral à 10 milliards de dollars en 2020 est réalisable.

La Russie se classe au 26e rang des marchés d’exportation et au 22e des marchés d’importation du Vietnam. En 2017, le commerce bilatéral a atteint 3,5 milliards de dollars, dont 2,1 milliards provenant à l’exportation (+34% en un an). Au cours des quatre premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires d’import-export entre les deux pays s’est élevé à 1,43 milliard de dollars (+31,83%). Le Vietnam exporte, pour l’essentiel, des téléphones, des articles d’habillement, des produits agricoles, sylvicoles et aquatiques; et  importe pétrole, acier, engrais,  machines-outils et équipements. 

Sur le plan de l’investissement, la Russie se classe 22e dans la liste des 117 pays et territoires investissant au Vietnam, avec 116 projets en vigueur cumulant un fonds inscrit d’environ 990 millions de dollars. L’investissement russe se concentre dans le pétrole, l’industrie, la fabrication, l’énergie, l’exploitation minière, les transports, l’aquaculture…

Des projets d'investissement battent leur plein

Ces dernières années, les investissements du Vietnam en Russie ont rapidement augmenté. Le Vietnam a ainsi investi près de trois milliards de dollars en Russie dispersés dans 23 projets, contre 100 millions de dollars en 2008. Les grands projets sont les projets pétroliers de Rusvietpetro et de Gazpromviet, celui  de TH-True Milk, celui du complexe de commerce et hôtellerie Hanoï - Moscou.

L’énergie est un domaine de coopération stratégique et efficient. Outre la coopération au sein de la coentreprise Vietsovpetro jusqu’en 2030, de nouvelles coentreprises pétrolières ont vu le jour. Les deux pays sont parvenus à un accord de coopération dans la construction et la modernisation des ouvrages énergétiques au Vietnam.

Le gisement de pétrole Bach Hô (Tigre blanc) est actuellement exploité par la coentreprise pétrolière russo-vietnamienne Vietsovpetro. 
Photo: Huy Hùng/VNA/CVN


Des activités d’échanges culturels ont été régulièrement organisées, avec notamment la Journée de la culture vietnamienne en Russie et la Journée de la culture russe au Vietnam. La Russie figure dans le top 10 des marchés touristiques du Vietnam. En 2017, le Vietnam a accueilli 570.000 touristes russes, une hausse de 32% sur un an, contre 176.000 en 2012.

L’ex-Union soviétique avait aidé le Vietnam à former près de 40.000 cadres et experts. De nos jours, la Russie continue de soutenir le Vietnam dans la formation de ses ressources humaines. Ainsi, quelque 5.000 étudiants vietnamiens poursuivent un cursus en Russie. Depuis 2012, la Russie a réservé au Vietnam 400 bourses d’études et 70 autres pour la formation d'experts dans le nucléaire civil.

Le Vietnam et la Russie ont réalisé ensemble 60 projets d’étude et de transfert de technologies. Lors de la visite en Russie en juin 2017 du président Tran Dai Quang, les deux pays ont signé un protocole d’accord sur la construction du Centre des sciences et technologies atomiques au Vietnam.

Plusieurs localités vietnamiennes et russes ont établi des relations de coopération, notamment Hanoï, Hô Chi Minh-Ville, Moscou et Saint-Pétersbourg. En novembre 2013, le Centre de la culture et du commerce de Hanoï a été inauguré à Moscou.

La visite du secrétaire Nguyên Phu Trong en Russie vise à consolider la confiance politique, à resserrer le partenaire stratégique, à améliorer l’efficacité de la coopération, à réaffirmer la position du Vietnam de considérer la Russie comme un partenaire prioritaire dans sa politique extérieure, ce afin approfondir le partenariat stratégique intégral.
 
VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Les voyagistes anticipent une forte hausse des commandes au Têt Les voyagistes basés à Hanoi tablent sur une croissance de 30% du nombre de touristes durant les fêtes de fin d’année, les gens profitant de 4 jours fériés au Nouvel An occidental et 9 autres au Nouvel An lunaire pour prendre leurs vacances.