23/03/2020 08:56
L'esplanade des Mosquées à Jérusalem sera fermée à partir de lundi 23 mars au public afin d'éviter la propagation du nouveau coronavirus, une mesure exceptionnelle annoncée dimanche 22 mars par le Waqf, l'organisme qui gère les lieux saints musulmans dans la Ville Sainte.
>>Israël : report du procès de Netanyahu à cause du coronavirus

Des Palestiniens prient devant la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, le 20 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

C'est la première fois depuis 1967 que ce troisième lieu de l'islam est fermé aux fidèles sur décision du Waqf, a affirmé le directeur de la mosquée Al-Aqsa, cheikh Omar Al-Kisswan. Israël, dont les forces contrôlent tous les accès de l'esplanade et y pénètrent en cas de troubles, ont déjà fermé ce site ces dernières années après notamment des violences.

Selon un communiqué du Waqf dimanche 22 mars, les fidèles ne pourront pas se rendre sur l'esplanade "pour une période temporaire en réponse aux recommandations religieuses et médicales". Seuls les employés pourront s'y rendre et pourront prier à l'extérieur des mosquées, a-t-il ajouté. Désignée sous le nom de Noble sanctuaire par les musulmans et Mont du Temple par les juifs, l'esplanade des Mosquées abrite le Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa. Elle est administrée par le Waqf de Jérusalem, organisme qui pour des raisons historiques, dépend de la Jordanie.

Après la propagation de l'épidémie, la mosquée Al-Aqsa avait été récemment fermée par le Waqf mais les fidèles avaient été autorisés à prier en plein air, sur l'esplanade située à Jérusalem-Est, partie orientale de la ville occupée et annexée par Israël depuis 1967. La Jordanie est traditionnellement la gardienne de la mosquée Al-Aqsa et du Dôme du Rocher, dont elle assure l'entretien en coordination avec l'Autorité palestinienne.

L’esplanade des Mosquées est un lieu de hautes tensions entre Israéliens et Palestiniens. En mars 2019, la police israélienne avait fermé brièvement l'esplanade après des heurts entre les forces de l'ordre israéliennes et des Palestiniens. Selon un dernier bilan du ministère israélien de la Santé, un décès et 1.071 cas de contaminations ont été enregistrés en Israël. L'Autorité palestinienne a elle annoncé 57 contaminations en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.