20/01/2020 18:18
La Chine a annoncé lundi 20 janvier un troisième mort et près de 140 nouveaux cas du mystérieux virus, alimentant d'autant les inquiétudes à quelques jours des grands chassés-croisés du Nouvel an chinois.
>>La Chine annonce 17 nouveaux cas du mystérieux virus
>>Mystérieuse pneumonie en Chine : un second patient est décédé

Du personnel médical transportent un malade à l'hôpital Jinyintan de Wuhan, où des patients infectés par un mystérieux virus, analogue au Sras, sont traités. Photo : AFP/VNA/CVN

Le bilan est ainsi monté à 201 cas diagnostiqués, dont 170 patients toujours hospitalisés. Neuf d'entre eux sont dans un état critique, d'après les autorités sanitaires de la ville de Wuhan.

Dans cette grande agglomération du centre de la Chine où le virus, analogue au Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) a fait son apparition, 136 nouveaux cas ont été répertoriés durant le week-end. S'y ajoutent deux nouveaux cas à Pékin, pour la première fois depuis la découverte de ce virus, et un dans la province méridionale du Guangdong.

Les deux cas dans la capitale concernent des personnes qui s'étaient rendues à Wuhan et qui, dans un état stable, sont traitées pour une pneumonie, d'après les autorités du district de Daxing (sud de Pékin).

Dans le Guangdong, même chose : le patient, un homme de 66 ans, avait rendu visite à des proches à Wuhan, d'après les autorités sanitaires régionales.

Le Sras avait tué 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong en 2002-2003.

L'épidémie intervient à l'approche des festivités du Nouvel An chinois, période durant laquelle des centaines de millions de personnes voyagent pour rendre visite à leur famille.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite culturelle pour les diplomates à Hanoï

Le Vietnam compte faire du tourisme le fer de lance de son économie d’ici 2030 Le Vietnam se fixe pour objectif de faire du tourisme le fer de lance de son économie d’ici 2030, pour un développement durable, aidant le pays à figurer parmi les 30 premiers du monde en termes de compétitivité touristique, selon une stratégie de développement touristique d'ici 2030 récemment approuvée par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.