28/01/2016 15:53
L’an dernier, les virus informatiques ont provoqué la perte de 8.700 milliards de dôngs, contre 8.500 milliards en 2014. L’information a été transmise par le groupe Bkav dans son rapport sur la cybersécurité.
>>Google s'invite sur le marché de la téléphonie mobile
>>L’e-administration pour la simplification des formalités ennuyeuses

En 2015, 62.863 nouveaux virus ont été découverts au Vietnam.
Photo : Net/CVN

Chaque internaute vietnamien perd 1.253.000 dôngs par an. Et avec 6,98 millions d’ordinateurs utilisés dans le pays, la perte causée par les virus informatiques a atteint 8.700 milliards de dôngs.

En 2015, 62.863 nouveaux virus ont été découverts au Vietnam dont 61,7 millions d’ordinateurs ont été contaminés. Le virus le plus dévastateur s’appelle le W32.Sality.PE. Ce dernier s’est propagé sur 5,8 millions d’ordinateurs. De plus, l’an dernier, 5.226 sites web des organismes et des entreprises installés au Vietnam ont été attaqués dont 340 sites web des organisations gouvernementales et éducatives.

Accroître la vigilance

Bien que les consommateurs vietnamiens se rendent compte de ces risques, les pertes provoquées par les virus informatiques demeurent toujours très grandes.

Le rapport de Bkav a en effet montré qu’en 2015, 58% des utilisateurs s’intéressaient aux informations du producteur avant de télécharger un logiciel, soit une hausse de 13% par rapport à l’année précédente. Cependant, avec plus de 40% des utilisateurs qui ne s’intéressent pas aux informations du producteur, les risques d'infection par un logiciel malveillant (malware) à partir des applications malicieuses restent élevés.

D’ailleurs, 48% des internautes ont l’habitude d’ouvrir un fichier reçu sur Internet après avoir communiqué directement (par téléphone, chat ...) avec l'expéditeur, ou d’ouvrir des fichiers sur le mode d’exécution sécurisée (Safe Run). Le taux des utilisateurs qui ferment l’ordinateur lors de leur sortie du bureau est plus élevé que l’an dernier (74%). Et le nombre de personnes utilisant un mot de passe fort (avec plus de 8 caractères de long, en combinant des chiffres, des lettres majuscules, des caractères spéciaux) a également augmenté.

Toutefois, selon les experts de Bkav, les utilisateurs devraient se doter d’un logiciel antivirus permanent pour leur PC et leur smartphone.

Les prévisions pour 2016

En 2016, les attaques informatiques porteront de plus en plus de couleur politique.

L’année 2015 a enregistré une série d’attaques à grande échelle par le logiciel malveillant. Photo : CTV/CVN

L’année 2015 a enregistré une série d’attaques à grande échelle par le logiciel malveillant qui a pris en otage des données personnelles (ransomeware) et par le retour des éditeurs de logiciels publicitaires (adwares). Le point commun de ces logiciels malveillants est qu’ils permettent aux hackers de dégager des profits énormes. Ainsi,  ransomeware et adwares continueront sûrement d'être la principale source de danger à travers les attaques informatiques en 2016.

En outre, les attaques par des logiciels espions (spyware) pour voler des données et celles par déni de service (DDoS) ont eu une couleur politique. Rappelons par exemple les attaques contre Sony Pictures, le département américain à la Défense, le Bundestag allemand... «Dans l’avenir, avec la mise en œuvre facile et efficace, nous verrons régulièrement ces types de cyber-attaque qui accompagneront les conflits, les crises politiques», a indiqué Ngô Anh Tuân, vice-président chargé de la cybersécurité du groupe Bkav.
 
Duy Minh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Bientôt la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature se déroulera du 21 au 23 novembre dans le centre de la culture et des arts du Vietnam (N°2, rue Hoa Lu) à Hanoï.