08/08/2018 16:48
Ces dernières années, les villages de métiers traditionnels de la province de Vinh Phuc (Nord) ont considérablement contribué au développement socio-économique local. Afin d'élever la capacité de production et le revenu des habitants, la province a redoublé d’efforts pour l'établissement d’un système de marque ainsi que dans la recherche de débouchés.
>>Effervescence dans les villages de métiers à l’approche du Têt 
>>Découverte d'un métier artisanal de fabrication de fleurs en papier
>>Huê: particularité du métier artisanal traditionnel de fabrication de fleurs en papier

La menuiserie du village de An Tuong est un métier traditionnel qui existe depuis des centaines d'années. Photo: Nguyên Thao/VNA/CVN

Le village de An Tuong, district de Vinh Tuong, où le métier de la menuiserie existe depuis des centaines d'années et se transmet de générations en générations. En 2006, il a été reconnu en tant que village de métier traditionnel pour sa production raffinée et ingénieuse.

An Tuong comporte 1.000 foyers dont 70% pratiquent la menuiserie pour un chiffre d'affaires annuel représentant 60% du total de la commune. Le métier traditionnel fournit à 2.000 travailleurs du village un emploi stable pour un revenu de 3 à 5 millions de dôngs par mois et par personne.

Une zone riche en métiers artisanaux
--------

Les produits en bois de An Tuong sont très riches en termes de design et se démarquent par leur bonne qualité mais leur prix de vente est très inférieur à ceux pratiqués par d'autres villages comme ceux de Dông Ky (province de Bac Ninh) ou de Van Diêm (Thuong Tin, Hanoï).

Selon le vice président du comité populaire de la commune de An Tuong, Pham Tiên Hung, la commune n’a pas encore déployé toutes les mesures touchant à la propriété intellectuelle et commerciale permettant de promouvoir  les produits en bois du village. En effet, la publicité des produits exige un investissement notable, douchant l’enthousiasme des villageois. Par ailleurs, le programme visant à rassembler les producteurs n’a pas encore été mis en place, handicapant de ce fait la productivité.

Le village de vannerie de la commune de Cao Phong, district de Lâp Thach, a été quant à lui classé village de métier traditionnel en 2009. Ce secteur artisanal fournit du travail à près de 1.000 habitants, pour un salaire oscillant entre 3 et 4 millions de dôngs par mois. "À présent, presque tous les objets de Cao Phong sont fabriqués manuellement. C'est pourquoi le volume et la qualité de la production ne concurrencent pas les produits issus d'autres régions", a partagé le responsable du village de vannerie de Cao Phong, Không Trong Tang. Les produits en bambou et en rotin issus dudit village sont distribués dans les provinces du Nord comme Phu Tho, Vinh Phuc, Hanoï, Thai Binh, Hà Nam et exportés vers certains marchés internationaux comme le Japon et les pays d'Europe de l'Est.

Élaborer une marque, un long chemin à parcourir
---------


Les produits en bambou et en rotin de la commune de Cao Phong, district de Lâp Thach. Photo: Nguyên Thao/VNA/CVN
 
Selon les statistiques, Vinh Phuc compte 24 villages de métier parmi lesquels 19 sont des villages de métiers traditionnels touchant à la menuiserie, à la vannerie, à la poterie et à la fabrication de produits agricoles. Ceux-ci contribuent fortement à aider les habitants à améliorer leurs conditions de vie.

Pourtant, l'élaboration d’un label commun a pris beaucoup de retard. Certaines entreprises ont créé leur propre nom mais n'ont pas investi dans la présentation et la promotion des produits. Ceux-ci ne forment donc pas une valeur stable sur le marché national.

Dans l'objectif d'accélérer le développement durable des villages de métiers dans la période 2016-2020, la province a encouragé l'établissement de la marque des produits en accordant environ 11 millions de dôngs à chaque foyer producteur. Grâce à ce soutien, plusieurs objets fabriqués dans les villages de la localité ont pu établir leur label et ont ainsi pu connaître une large distribution. Dans ce cas on trouve le tuong (sauce soja) de Kha Do, de la commune de Nam Viêm ou le tofu de Rùa (district de Vinh Tuong).

En particulier, Vinh Phuc a mis en place des programmes de formation professionnelle pour former des ressources humaines capables de fabriquer des produits de haute qualité au service de la consommation et de l'exportation. Elle a également investi dans la construction des entreprises disposant de chaînes de production modernes au sein des villages avec pour but d'élever la productivité et d'assurer le développement durable des métiers traditionnels.

Thao Nguyên - Thu Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.