25/07/2019 13:34
Un colloque a été organisé le 24 juillet dans la province septentrionale de Vinh Phuc afin d’examiner la participation des médias à la protection des enfants.
>>Soins et protection des enfants, une tâche essentielle pour le Vietnam
>>Adoption internationale et protection de l'enfance
>>Partage d'expériences dans la protection des enfants vulnérables à Hô Chi Minh-Ville

Colloque sur l'examen de la participation des médias à la protection des enfants, le 24 juillet à Vinh Phuc (Nord). Photo: GDTD/CVN

Les participants ont discuté des droits de l’enfant et du travail des enfants, de leur protection sur internet, de l’influence des opinions publiques sur les réseaux sociaux et du rôle déterminant des médias, des principes de protection de la vie privée des enfants pour la presse et des approches multidimensionnelles de la communication.

Nguyên Thi Nga, directrice adjointe du Département de l’enfance, du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, a déclaré que la protection des enfants consistait à prendre des mesures appropriées pour assurer leur sécurité et leur santé, prévenir et régler l’abus sexuel et soutenir les enfants défavorisés. Toutefois, l’appui aux enfants défavorisés dans de nombreuses localités n’a pas fait l’objet de toute l'attention souhaitée, a-t-elle souligné, appelant les agences de presse à renforcer la communication afin d’inciter les échelons, secteurs et localités à promouvoir le soutien des enfants vivant en situation difficile. 

S’agissant de la manière dont les agences de presse couvrent les cas de violence sexuelle contre les enfants au Vietnam, le directeur du Département de l’enfance, Dang Hoa Nam, a indiqué que la presse préférait publier des informations personnelles sur les coupables et même les victimes pour attirer des lecteurs, sans prêter attention aux sentiments des victimes et de leurs familles.

Nguyên Công Hiêu, directeur adjoint du Centre de consultation et de services de communication, a souligné que les journalistes ne devaient pas négliger les sentiments des victimes, car parfois des informations qu'ils rapportaient pouvaient "accidentellement" tuer une personne.

En écho, le Dr Hô Bât Khuât du magazine Gia Dinh và Tre em (Famille et enfants) a déclaré que les journalistes devaient toujours respecter leur déontologie et accorder la priorité absolue aux intérêts des enfants. Il a également suggéré aux journalistes de se rendre dans des zones reculées où de nombreux problèmes peuvent être signalés.

Le colloque a été organisé par le Département de l’enfance, l'Institut de gestion et de développement durable, l'Organisation internationale du travail (OIT) et l’organisation "Save the Children International".

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Le Vietnam et Taïwan cultivent leurs liens touristiques La 8e conférence sur la coopération touristique entre le Vietnam et Taïwan (Chine) s’est tenue vendredi 18 octobre dans la province méridionale de Bà Ria-Vung Tàu.