11/07/2018 23:22
>>Afghanistan: attaque contre un bâtiment public dans l'Est
>>Pakistan: 13 morts dans un attentat suicide contre une réunion électorale

Le bilan de l'attentat suicide qui a frappé un rassemblement public mardi soir 10 juillet à Peshawar dans le Nord-Ouest du Pakistan a atteint 20 morts, ont confirmé mercredi matin 11 juillet des responsables hospitaliers. Zulfiqar Ali Baba Khel, porte-parole de l'hôpital Lady Reading à Peshawar, a précisé que le nombre de morts avait augmenté après que six personnes grièvement blessées eurent succombé à leurs blessures. Au moins 63 personnes ont été blessées dans cet attentat, dont 33 sont encore sous traitement médical, a ajouté le responsable hospitalier. Le chef de la police de Peshawar, Qazi Jamil, a fait savoir que le secrétaire provincial de l'information du Parti national Awami (ANP), Haroon Bilour, figurait parmi les personnes tuées dans l'attaque. Un kamikaze a déclenché sa ceinture d'explosifs au moment où Haroon Bilour rencontrait des employés du parti dans le quartier Yakatoot de Peshawar, capitale de la province de Khyber Pakhtunkhwa, a révélé M. Jamil. Il a réussi à s'approcher de l'homme politique alors que les employés célébraient son arrivée par des feux d'artifice. Bashir Bilour, père de Haroon Bilour et haut dirigeant de l'ANP, avait également été tué dans un attentat-suicide en 2012 lors d'une campagne électorale à Peshawar. Haroon Bilour était en campagne pour le siège de la circonscription PK-78 de l'Assemblée provinciale dans les élections générales prévues le 25 juillet. L'ANP est un parti nationaliste pachtoune basé dans la province de Khyber Pakhtunkhwa. Il est représenté à l'Assemblée provinciale ainsi que dans les chambres haute et basse du Parlement national. Le groupe interdit Tehrik-e-Taliban au Pakistan aurait revendiqué cet attentat.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.