28/03/2020 15:07
Le Laboratoire de génétique est un des établissements de l'Université nationale d'agriculture du Vietnam qui bénéficient de projets belges dans le cadre du Programme de coopération entre cet établissement et l’Académie de recherche et d'enseignement supérieur (ARES). Un petit bilan sur ses activités depuis plus de 20 ans.

>>La Belgique, partenaire important du Vietnam en Europe
>>Vietnam et Belgique intensifient la coopération multiforme

Établi il y a 20 ans, le Laboratoire de génétique relève de la Section de génétique et de sélection animale de la Faculté de science animale de l'Université nationale d'agriculture du Vietnam. Il compte aujourd’hui quatre employés permanents.
 

Dans le Laboratoire de génétique de l’Université nationale d’agriculture du Vietnam.


Il s'agit de l'un des départements de l'Université nationale d'agriculture qui bénéficie de projets belges dans le cadre du Programme de coopération entre cet établissement et l’Académie de recherche et d'enseignement supérieur (ARES). La dernière est un important partenaire non gouvernemental de la Coopération belge au développement. Avec les universités, les hautes écoles et les écoles supérieures des arts de la Fédération Wallonie-Bruxelles, elle assure la définition et l’exécution du volet académique "francophone" de la Coopération belge.

Ce programme de coopération est réparti sur quatre phases : la première (1998-2002), la seconde (2003-2007), la troisième (2008-2013) et la quatrième (2014-fin 2020). Il a pour objectif d’améliorer la recherche en génétique moléculaire.

"Aujourd’hui, notre laboratoire se concentre sur des activités principales : la formation et la recherche en génétique moléculaire. Notre équipe a participé au stage de trois mois en Belgique, et personnellement j’ai de la chance de former en master, en doctorat en Belgique. Normalement dans notre labo, une dizaine de doctorat, une vingtaine de master et plusieurs étudiants ont réalisé des recherches à travers du projet, avec un financement de Belgique et d’autres sources. Nous avons fait des recherches avec les entreprises. Les résultats obtenus sont appliqués à la ferme", a fait savoir le Docteur Dô Duc Luc, vice-doyen de la Faculté de science animale, chargé du Laboratoire de génétique.  

Pour le Docteur Nguyên Hoàng Thinh, cadre du Laboratoire de génétique, avec le soutien du projet Vietnam - Belgique, le laboratoire a été doté d’équipements modernes. Il s'agit d'un grand soutien matériel pour les chercheurs afin de mener à bien leur mission. Hormis l'équipement, la partie belge conduit également plusieurs programmes visant à améliorer les capacités du personnel de laboratoire, ainsi que de celui de la Faculté de science animale de l’Université nationale d’agriculture du Vietnam. Grâce à quoi les deux établissements ont réussi à mettre en œuvre de nombreux projets. "Ces cinq dernières années, nous avons eu plusieurs articles publiés dans les revues internationales Scopus et ISI", soujligne le Dr Nguyên Hoàng Thinh.

Un modèle efficace

La multiplication des porcs Piétrain stress négatif de Belgique au Vietnam, un des sujets de coopération entre l’Université nationale d’agriculture du Vietnam et des universités belges.


Depuis 1998, l'Université nationale d'agriculture du Vietnam coopère avec des universités francophones en Belgique pour renforcer l'enseignement et la recherche scientifique dans l'élevage, la médecine vétérinaire et l'économie agricole. Cette collaboration oriente également ses activités vers le développement rural, l’amélioration de la qualité de la formation postuniversitaire et de la recherche aux normes internationales.

Grâce à ces projets, la Faculté de science animale, et plus particulièrement le Laboratoire de génétique, a été soutenu dans l’installation de nombreux équipements modernes. Les cadres du laboratoire ont effectué des stages en Belgique et ont pu bénéficier de formations doctorales.

"Notre université coopère avec quatre universités en Belgique à savoir Université de Liège, Université catholique de Louvain, Université de Namur et Université libre de Bruxelles en matière de formation, de doctorat, de master et dans la recherche fondamentale", a souligné le Dr Dô Duc Luc.

Une vingtaine de projets ont été mis en œuvre au sein du laboratoire, contribuant à améliorer les capacités de formation, de recherche et d'édition pour le personnel de l’Université nationale d’agriculture du Vietnam. Parmi les projets, figurent la coopération avec la Belgique dans la multiplication des porcs Piétrain stress négatif de Belgique au Vietnam et l'évaluation de la capacité de développement de cette race porcine ; la préservation durable de la race de poulet Hô, l’étude de ses caractéristiques biologiques, ses performances et la qualité des produits de la race de poulet Dông Tao.
 

La préservation durable de la race de poulet Hô, un des sujets de coopération entre l’Université nationale d’agriculture du Vietnam et des universités belges.


Les résultats de recherche ont été transférés à des établissements de production nationaux, notamment à la Sarl du porc reproducteur nucléaire Dabaco (dans la province de Bac Ninh au Nord) et à l’entreprise d’élevage Dông Hiêp (dans la ville portuaire de Hai Phong, Nord). Ceux concernant les porcs Piétrain stress négatif ont été envoyés à l’entreprise Dông Hiêp pour être multipliés et commercialisés au Vietnam.

L'Université nationale d’agriculture du Vietnam a coordonné des recherches avec la société Dabaco et lui a transmis la technologie de la sélection de races porcines en utilisant des marqueurs moléculaires.

"Auparavant, ma société était l’entreprise des porcs reproducteurs Thuận Thành (province de Bac Ninh), créée dans les années 1950. Aujourd'hui, elle s'appelle la Sarl du porc reproducteur nucléaire Dabaco avec 3.500 truies et 250 verrats", a indiqué Trân Xuân Manh, directeur de la Sarl du porc reproducteur nucléaire Dabaco.

Il a ajouté : "Dès les premiers jours de sa création, notre société a noué des relations avec l'Université nationale d'agriculture du Vietnam dans plusieurs domaines. Premièrement, cette université nous fournit du personnel de gestion. Deuxièmement, notre société ouvre ses portes afin que les étudiants y fassent leur stage. Troisièmement, le personnel qui a été formé à l’université, poursuit des recherches postuniversitaires dans le but d’améliorer la capacité de gestion de l'entreprise. Notre applique les recherches de la Faculté de science animale en particulier et de l'Université nationale d’agriculture du Vietnam afin d’augmenter les performances de reproduction, la qualité de la viande et le taux de croissance des animaux reproducteurs".

Ce modèle de coopération Vietnam - Belgique en génétique des races d'élevage à l'Université nationale d'agriculture a obtenu des résultats remarquables. Espérons que ce modèle continuera de contribuer de manière significative au développement de l'élevage de haute qualité au Vietnam.


Texte et photos : Quê Anh/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Les destinations touristiques au Vietnam les plus recherchées sur Google Les zones les plus recherchées sont Vung Tàu, Phu Quôc, Quy Nhon, baie de Ha Long, Phong Nha - Ke Bang, parc national de Ba Vi, grotte de Son Doong...