19/12/2019 19:41
La campagne de communication "Indétectable = Intransmissible" (I = I) sur la prévention et la lutte contre le VIH/Sida a été lancée le 19 décembre dans la province de Bà Ria-Vung Tàu (Sud).
>>VIH/sida : plus de 10.000 patients traités dans les établissements de santé privés
>>Les entreprises privées contribuent à la lutte contre le VIH/sida
>>Minimiser la transmission du VIH de la mère à l’enfant

L'événement a été organisé par le Comité de gestion du projet VAAC-US.CDC (Administration de contrôle du VIH/Sida du Vietnam (VAAC) - Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (CDC), en collaboration avec le Centre de prévention et de lutte contre VIH/Sida de la province de Bà Ria-Vung Tàu.

La campagne de communication "Indétectable = Intransmissible" (I = I) sur la prévention et la lutte contre le VIH/Sida a été lancée le 19 décembre à Bà Ria-Vung Tàu (Sud).

L’événement a suscité la participation des représentants du consulat général des États-Unis à Hô Chi Minh-Ville, du Département de prévention et de lutte contre le VIH/Sida, le Comité de gestion des projets en la matière au Vietnam et 300 délégués représentants des ministères et des branches de Bà Ria-Vung Tàu et des organisations de prévention des maladies dans le monde.

Le consul général adjoint des États-Unis, Timothy Liston, a affirmé qu’I=I était une découverte scientifique importante. Ainsi, cette campagne vise à sensibiliser le public, les personnes vivant avec le VIH et les fournisseurs de services de prévention et de contrôle du VIH/Sida, au message I=I, basé sur des preuves montrant que le traitement du VIH est très efficace pour réduire la transmission du virus et que l'infection à VIH n'est plus une maladie terminale, mais une maladie chronique gérable. Plus concrètement, les traitements empêchent le virus de se multiplier, bloquent son évolution et diminuent la charge virale, c’est-à-dire la quantité du virus dans le sang. En prenant correctement son traitement, une personne séropositive peut réduire sa charge virale jusqu’à ce qu’elle devienne inférieure au seuil de détection au laboratoire : on dit alors que la charge virale est indétectable. La personne séropositive ne transmet alors plus le VIH lors de relations sexuelles.

La campagne nationale I=I encourage les personnes vivant avec le VIH à accéder rapidement aux services de traitement, à suivre scrupuleusement les régimes de traitement et à se soumettre régulièrement à des tests de charge virale, tout en atténuant la discrimination à l'égard des patients atteints du VIH/Sida.

À cette occasion, le directeur adjoint du Service de la santé de Bà Ria-Vung Tàu, Nguyên Van Thai, a informé que pour l’heure, cette province recensait 4.596 cas de VIH/Sida. Ces derniers temps, elle a bénéficié des aides de plusieurs organisations internationales dans la prévention et le traitement de la maladie. Des participants ont écouté des informations scientifiques liées aux intérêts d’I=I.
 
Thu Huong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Hanoï voit ses revenus du tourisme augmenter malgré le COVID-19 Bien que le tourisme au premier mois de l’année ait connu des fluctuations considérables en raison des effets des intempéries et de l’épidémie de coronavirus, les revenus du secteur à Hanoï demeurent positives.