10/07/2020 23:10
Ces derniers jours, les provinces des hauts plateaux du Centre ont enregistré 63 cas positifs de diphtérie et trois décès. Ainsi, le Centre de contrôle des maladies de Hô Chi Minh-Ville a mis en œuvre des activités de propagande et de surveillance conformément au programme national de vaccination. Les habitants de la mégapole du Sud ont donc fait vacciner leurs enfants.
   >>Diphtérie : près de cinq millions de personnes seront vaccinées au Tây Nguyên
>>La médecine préventive gagne du terrain

Une patiente se fait vacciner volontairement contre la diphtérie.

Depuis le 8 juillet, le pays a recensé 63 patients atteints de diphtérie dans les quatre provinces des hauts plateaux du Centre, soit trois fois plus que la moyenne annuelle nationale, avec trois décès. Certaines localités n'avaient pas enregistré de cas de diphtéries depuis bien longtemps. C’est le cas depuis 1994 pour la province de Dak Nông. Cela entraîne le fait qu’il est facile de diagnostiquer à tort des maladies similaires.

Selon le professeur Nguyên Thanh Long, vice-ministre de la Santé, la situation de la diphtérie à l’heure actuelle présente de nombreuses différences par rapport aux années précédentes, en termes de quantité de localités et de sujets contaminés d’âges variés (pas seulement des enfants). En particulier, le taux de mortalité de cette maladie à ce jour est assez élevé. La diphtérie est une infection transmise par les voies respiratoires, par le biais de gouttelettes, par contact direct avec une personne infectée. Cette maladie est considérée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme une maladie infectieuse dangereuse. Son taux de mortalité est compris entre 5 et 7% avec dans certaines régions jusqu'à 20%, principalement en raison des complications de cette maladie. Il existe des vaccins et des médicaments spécifiques pour cette maladie.

À Hô Chi Minh-Ville, selon Nguyên Tri Dung, directeur du Centre de contrôle des maladies, à la fin du mois de juin, la couverture des vaccinations de base contre la diphtérie pour les enfants nés en 2019 n’est que de 85% par rapport à l’objectif fixé. En raison de la pandémie de COVID-19, les activités de vaccination ont été suspendues temporairement. En outre, de nombreuses familles n'ont pas encore emmené leurs enfants se faire vacciner et suivre leur calendrier de vaccination. Cela a retardé l’achèvement du programme national de vaccination. Il est donc important que les enfants reçoivent les doses obligatoires.

Un jeune est vacciné contre la diphtérie.

Les habitants de la ville ont bien anticipé

Accompagnant son enfant selon le calendrier de vaccination, Mme Nguyên Ngoc Hoàng Anh, habitante de l’arrondissement Phu Nhuân, s'est également inscrite pour se faire vacciner contre la diphtérie mais aussi contre la grippe. "Actuellement, il y a beaucoup d’épidémies existantes. Alors, je dois me protéger et protéger mon enfant. Aujourd'hui, je viens ici pour que mon enfant puisse être à jour de tous ses vaccins et j’en profite pour le faire moi aussi". 

C'est une situation logique et saine. Une représentante du Centre de vaccination VNVC, a déclaré : "Au cours des trois dernières semaines, 30 succursales du réseau VNVC à travers le pays ont connu une forte hausse des visiteurs. Nous avons compté 2000 injections contre la diphtérie autant pour des adultes que pour des enfants".

En outre, pendant ce dernier mois, le Centre de contrôle des maladies de Hô Chi Minh-Ville a organisé des campagnes de vaccinations pour achever le programme national de vaccination après une période de suspension temporaire en raison de l'épidémie de COVID-19. Parallèlement à ces activités, des mesures de prévention et de contrôle des épidémies et de la sécurité vaccinale dans près de 400 points de vaccination public et privé ont été mises en place.

Actuellement, le taux de vaccination de la ville a atteint plus de 90%, dépassant ainsi les critères prévus. Néanmoins, la ville rencontre toujours des difficultés dans la gestion de certaines populations, en particulier les migrants. Par conséquent, les autorités locales les exhortent à se faire vacciner volontairement pour se protéger ainsi que leurs enfants et la communauté.

Texte et photo: Quang Châu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.