11/09/2018 08:30
Le vietnamien Viettel, première entreprise de télécommunications de l’ASEAN, a supprimé les frais de roaming au sein des pays de l’Indochine et au Myanmar. C’est un grand pas dans sa stratégie d’investissement dans les infrastructures de la région.
>>L’ASEAN unie pour s'adapter à la révolution numérique
>>La profonde intégration internationale consolidera le prestige du Vietnam
>>Avis de diplomates sur le WEF ASEAN 2018

Viettel applique la gratuité de l’itinérance des données pour quatre réseaux de téléphonie mobile.
Photo: VT/CVN

Afin de créer un "monde plat" dans le domaine des télécommunications, le Groupe de télécommunications de l’armée vietnamienne (Viettel) abandonne les frais de roaming au sein des pays d’Indochine (Vietnam, Laos et Cambodge). Ses abonnés au Vietnam, ceux de MetFone au Cambodge et d'Unitel au Laos ne paieront que les frais domestiques pour leurs appels téléphoniques lors de leurs voyages dans les pays précités. Ainsi, lorsque les clients de Viettel effectuent des appels dans les trois pays d'Indochine, les frais diminueront 13 fois par rapport aux tarifs des appels internationaux dans la région, jusqu'à 160 fois pour le débit de données et 10 fois pour les frais de messagerie.

Actuellement, aucune région économique dans le monde n’applique ce prix. L’Union européenne a abordé cette idée mais s’est ravisée. Sachant que dans plusieurs pays de l’UE, un appel vocal international est facturé 2 dollars la minute.

Après la suppression de l’itinérance des données entre les trois pays de l’Indochine, le groupe Viettel applique aussi de nouveaux tarifs d’itinérance internationale au Myanmar depuis le lancement de son réseau de téléphonie mobile Mytel dans ce pays le 9 juin dernier.

Il facturera à ses clients itinérants les mêmes tarifs qu’au Vietnam pour les appels, les messages et les données. Ses abonnés voyageant au Myanmar et appelant d’autres numéros de Viettel ou Mytel paieront 2.000 dôngs par minute, soit un septième des tarifs des autres réseaux. Les SMS leur coûteront 500 dôngs par message (les autres réseaux facturent 5.000-7.000 dôngs en moyenne), tandis que les données stockées coûteront 200 dôngs par Megabyte, soit 95% de moins que par le passé. De plus, ils ne seront pas facturés pour recevoir des appels téléphoniques.

Outre Viettel, d'autres membres du groupe, comme Unitel (Laos) et Metfone (Cambodge), proposeront également des promotions d'itinérance internationale pour le Myanmar.

Le 2e investisseur de l’ASEAN au Myanmar

Mytel est une coentreprise entre le groupe Viettel, Myanmar National Telecom Holding Public Limited (MNTH), et Star High Public Company Limited (Star High). Ce n’est pas seulement un accord de partenariat économique mais aussi une "passerelle" entre le Vietnam et le Myanmar.

Viettel a investi jusqu’à présent dans 11 pays totalisant 320 millions d’habitants.
Photo: VT/CVN

Actuellement, Mytel est le 4e opérateur mobile agréé au Myanmar avec 95% de la population birmane bientôt desservie durant la période 2018-2020, grâce à près 7.000 stations-relais représentant 33.000 km de câbles optiques. Il est également le premier et le seul réseau cellulaire 4G couvrant l’ensemble du Myanmar.

"Nous allons établir au Myanmar un réseau de télécommunications performant et moderne", a assuré Lê Dang Dung, vice-directeur général du groupe Viettel.

L’installation de Mytel sur le marché birman a nécessité un investissement de 1,5 milliard de dollars, représentant 66% de la totalité des investissements vietnamiens au Myanmar. Grâce à ce projet, le Vietnam s’est hissé du 10e au 7e rang dans la liste des 49 pays et territoires investissant dans ce pays. Il est actuellement le deuxième investisseur parmi les pays de l’ASEAN.

Parmi les marchés étrangers où débarque Viettel, le Myanmar est celui qui connaît la croissance économique la plus rapide et qui dispose de la plus grande population (53 millions). Dans les domaines des télécommunications et des technologies de l’information, le pays jouit aussi d’une croissance considérable.

Le top 30 mondial

En 2013, les ministères de l'Information et de la Communication des pays de l'ASEAN ont discuté d'une politique d'itinérance dans la région. Ainsi, les fournisseurs de services mobiles réduiront progressivement les frais d’itinérance. Et le groupe vietnamien Viettel est la 1re entreprise à l’avoir réalisé. Ce mouvement devrait impulser les échanges économiques, commerciaux, culturels et touristiques et resserrer les relations de voisinage dans la région, affectant les blocs économiques dans le monde.

Viettel est le plus grand opérateur de téléphonie mobile au Vietnam. Il a investi jusqu’à présent dans 11 pays totalisant 320 millions d’habitants, soit plus du triple de la population vietnamienne. Actuellement, ce groupe fournit des services à 100 millions de clients, dont plus de 35 millions d’étrangers, et a multiplié par onze ses investissements hors territoire vietnamien depuis ses débuts. Cela place Viettel dans le top 30 mondial des groupes de télécommunications ayant le plus grand nombre de clients.

Il garantit aux consommateurs des services de haute qualité et les retombées de la 4e révolution industrielle pour développer les technologies de l’information  au Vietnam.
Thúy Hà/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.