03/02/2020 23:34
Des centaines d'ingénieurs de la compagnie Viettel ont installé, les 28 et 29 janvier, 21 relais dans les grands hôpitaux du pays afin d'assurer la gestion de l'épidémie du coronavirus sous la supervision du vice-Premier ministre Vu Duc Dam.
>>La 8e personne touchée par le coronavirus au Vietnam
>>Les compagnies aériennes du Vietnam reprennent des vols vers les territoires chinois

À l'hôpital Cho Ray à Hô Chi Minh-Ville.

Dans une lettre adressée aux hôpitaux du pays, le ministère de la Santé a énoncé les orientations du vice-Premier ministre Vu Duc Dam sur la mise en œuvre de la prévention et du contrôle des maladies, l'amélioration de la qualité des examens et des traitements dans les établissements médicaux. Ledit ministère a également coopéré avec le groupe de télécommunication Viettel pour organiser des séances d'informations en ligne sur la prévention et le contrôle des infections respiratoires aiguës causées par le coronavirus (nCoV).

Le système de briefing en ligne comprend 22 relais, dont 21 hôpitaux figurant sur la liste en réponse à l'épidémie partie de Wuhan. On peut citer ainsi l'hôpital Bach Mai, l'hôpital central des maladies tropicales, l’hôpital des enfants, l’hôpital E, l’hôpital des maladies pulmonaires, l’hôpital Cho Rây ou encore l'hôpital des maladies tropicales de Hô Chi Minh-Ville...

Le ministère de la Santé exige que ses unités délèguent du personnel informatique afin de se coordonner avec Viettel pour effectuer des enquêtes et se déployer efficacement dans les différents relais.

Grâce à ce système, le gouvernement fournit directement un soutien professionnel pendant le processus de traitement depuis le 29 janvier.

Texte et photo : Minh Thu/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

COVID-19 : Quang Nam, une destination sûre et conviviale Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun cas de COVID-19 dans la province centrale de Quang Nam. Par conséquent, toutes les activités touristiques dans cette locailité se déroulent toujours normalement. C’est ce qu’a déclaré mercredi 19 février le président du Comité populaire provincial Lê Tri Thanh.