10/10/2019 16:33
Après le Cambodge et le Myanmar, le Laos sera le troisième marché à l’étranger du Groupe de télécommunications de l'Armée, Viettel, à faire l'expérience de la 5G, une technologie clé qui devrait permettre à terme des débits d'Internet mobile de plusieurs gigabits par seconde.
>>Un prix international pour la meilleure campagne de marketing de Viettel Myanmar
>>Viettel en tête de la liste des 50 plus grandes marques
>>Première : la 5G, l'ultra haut débit, débarque à Hô Chi Minh-Ville

Dans la stratégie de transition numérique de Viettel, la compagnie Star Telecom (Unitel - marque de Viettel au Laos) sera le premier opérateur des télécommunications au Laos à lancer la technologie 5G à l’occasion du 10e anniversaire de sa fondation en 2019.

Siège de la compagnie Unitel au Laos.
Photo: Viettel/CVN

Auparavant, en février 2019, Unitel a fourni la carte eSIM (carte SIM numérique) au Laos, aidant ce pays à se classer au 7ème rang parmi les 10 pays de l'ASEAN en matière de fournissement des services de télécommunication utilisant les dernières technologies du monde.

La marque de Viettel est également devenue un partenaire stratégique du gouvernement laotien, à qui ce dernier a confié la tâche de mise en place des systèmes clés de l’e-gouvernance...

La compagnie Star Telecom (Unitel), joint-venture entre la compagnie vietnamienne Viettel Global et la société laotienne Laos Asia Telecom, a officiellement fourni des services au Laos le 21 octobre 2009. Unitel est l’opérateur de premier rang au Laos ces huit années consécutives avec plus de 6.000 stations de base (2G/3G/4G), qui  permettent de couvrir 95% du territoire du Laos. La présence d’Unitel a contribué à la modernisation du secteur de la communication du Laos.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.