19/05/2021 16:40
Malgré les incertitudes du commerce mondial et la pandémie du COVID-19, les échanges commerciaux entre le Vietnam et la Russie ont considérablement augmenté.
>>Le marché vietnamien offre des perspectives intéressantes aux exportateurs russes
>>Promouvoir le commerce des produits agricoles entre le Vietnam et la Russie

Transformation de produits aquatiques pour l'export. 
Photo : VNA/CVN 

Le commerce entre le Vietnam et la Russie au cours des dix premiers mois de l'année dernière a atteint 10,34 milliards d'USD, soit une hausse de 17,98% sur un an. C'est ce qu'a dit la Docteure Vu Thùy Trang, directrice du Centre d'études sur la Russie et la Communauté des États indépendants relevant de l'Académie des sciences sociales du Vietnam lors d'un webinaire tenu mardi 18 mai.

Le webinaire qui a réuni plus de 20 érudits vietnamiens et russes, s'est penché sur les résultats de la coopération en matière de commerce et d'investissement entre les deux pays depuis l'entrée en vigueur de l'Accord de libre-échange (ALE) entre le Vietnam et l'Union économique eurasiatique (UEEA) en octobre 2016.

Les participants ont également souligné les limites et proposé des solutions et des recommandations pour stimuler les liens entre les deux parties.

Beaucoup ont déclaré que les exportations du Vietnam vers l'UEEA étaient encore modestes par rapport à leur potentiel.

Le Vietnam a signé une série d'ALE avec des pays du monde entier et a enregistré une croissance économique élevée, ont-ils déclaré. Ainsi, le Vietnam et la Russie disposait d'un énorme potentiel de coopération économique et d'investissement.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.