03/06/2019 00:57
Une table ronde sur la coopération vietnamo-russe dans les sciences et technologies a eu lieu le 29 mai à Hanoï.

>>Forum des recteurs d’université Vietnam - Russie
>>Un pas de deux intense pour l’Année croisée Vietnam - Russie
 

Table ronde sur la coopération vietnamo-russe dans les sciences et technologies.
Photo: CT/CVN


L'événement est considéré comme une opportunité précieuse pour le Vietnam et la Russie d’échanger des informations, de partager des expériences et des résultats de recherches scientifiques, de renforcer les échanges en vue d’activités de coopération dans l’avenir. Cette table ronde réaffirme que la coopération dans les sciences et technologies est l’un des piliers de la coopération intégrale Vietnam - Russie.

Selon Phan Xuân Dung, président du Comité des sciences, des technologies et de l'environnement de l'Assemblée nationale, président du groupe parlementaire d'amitié vietnamo-russe, ces derniers temps, les sciences et les technologies au Vietnam ont enregistré de nombreux succès. De nombreux scientifiques talentueux ont posé  les bases de nouveaux secteurs scientifiques tels qu’aérospatial,  biomédecine et nucléaire civil. Le Vietnam a approché le niveau des pays de la région en nanotechnologies, cellules souches, décodage de génomes de plantes et d’animaux et du génome humain.

Depuis la signature de l'accord de coopération en matière de sciences et technologies, le 31 juillet 1992, le Vietnam et la Russie se sont coordonnés dans les biotechnologies, les nouveaux matériaux, l’électronique, l’automatisation, les sciences sociales, les sciences humaines et l’économie. La coopération dans le nucléaire constitue une avancée majeure. Lors de la récente visite du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc en Russie, les deux parties ont signé un accord sur la construction d'un centre de recherche nucléaire au Vietnam.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.